Jenny

412boiklomjl-_sx316_bo1204203200__zpsemhlpyjpFabrice Colin, Jenny: ce nouveau roman de Fabrice Colin a interrompu les lectures plus ou moins programmées dans l’ordre de ma PAL. J’avais en effet adoré ses autres romans « américains » et j’étais impatiente de lire celui-ci. Un prologue: un homme nommé Bradley veut raconter son histoire alors qu’une femme, Jenny, est ligotée dans sa cave. Quelques mois plus tôt, la femme de Bradley le quitte et il est désespéré. Il va de rencontre en rencontre, jusqu’à ce que Jenny se présente à lui. Elle le contraint à le suivre, lui se sent mal à l’aise mais forcé. L’histoire connaît de nombreux rebondissements et franchement, je n’ai pas tout compris, ce qui m’a laissée sur ma faim. J’aime l’écriture de Fabrice Colin, même quand il pastiche un peu les écrivains américains, mais là, j’aurais besoin d’un clé. Ou alors il n’y en a pas et c’est un peu frustrant. J’ai tourné les pages avec avidité jusqu’à la fin et j’ai été déçue de ne pas trouver les réponses. Une petite déception donc.

Book_RATING-30