The girls

26893819_zps9ejeiqac1Emma Cline, The girls: quoi de plus logique, après avoir lu California girls de Simon Liberati, que d’entamer ce roman sur le même thème. Evie est une adolescente de 14 ans un peu désoeuvrée pendant les vacances scolaires. Elle est attirée par le grand frère de sa meilleure amie Connie mais elle se dispute avec celle-ci. Que faire de ces jours si vides ? Même sa mère l’abandonne quasiment pour folâtrer avec son nouvel amoureux. Et puis, un jour, elle est fascinée par une jeune fille aux cheveux noirs. Elle fait connaissance avec Suzanne, plus âgée et très énigmatique. Celle-ci l’emmène au “ranch”, un endroit fort différent de ce que connaît Evie. Chacun y partage tout, il y a une grande liberté, et Russell est le grand maître. D’une certaine manière, il a envoûté les personnes qui vivent avec lui, il a un pouvoir sur eux, pouvoir qui mènera au meurtre. Parce que dès les premières pages, le lecteur se rend compte qu’il lit une variation de l’histoire de Charles Manson, mais du point de vue d’une jeune fille impressionnable. Emma Cline décrit avec perfection les sentiments contradictoires de l’adolescence, l’envie de découvrir et de tester les limites, les besoins sexuels qui se dévoilent et dont certains adultes profitent, l’admiration pour certaines personnes qui semblent tellement plus intéressantes, les relations conflictuelles avec les parents, d’autant plus que ceux d’Evie sont séparés et ne savent pas trop comment l’aborder. En parallèle de cette histoire de “coming of age”, Emma Cline met en scène une Evie adulte, en contrepoint du passé – partie du roman qui n’est pas aussi développée et qui n’était peut-être pas entièrement nécessaire – mais peu importe. Autant le roman de Simon Liberati était terre à terre et violent, écrit pour faire parler de lui, autant celui-ci est beaucoup plus subtil, beaucoup plus fin, beaucoup plus réaliste. J’ai adoré !

J’ai lu ce livre avec Ingannmic, et il remplit la case “Californie” dans le challenge “50 novels pour 50 states.”

Book_RATING-40

Advertisements

5 thoughts on “The girls

  1. C’est chouette, de voir que cette lecture commune a été fructueuse. C’était intéressant de voir comment deux écrivains, à partir du même thème, peuvent produire des œuvres complètement différentes…

    1. oui, j’ai beaucoup aimé aussi cette comparaison. On pourrait essayer de trouver un autre thème et de lire deux (ou plus) livres en lecture commune.

    1. Je viens de commencer “Miniaturiste” de Jessie Burton et je me disais qu’on pourrait choisir deux romans se déroulant à la même période de l’histoire. Encore faut-il les sélectionner !

  2. Oui, peut-être le plus simple est-il de partir d’une période historique, et de voir quels sont les romans en lien avec elle ? Y a-t-il des périodes qui t’interpellent plus que d’autres, ou des événements historiques su lesquels tu aimerais en savoir plus ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s