Annabel

bm_cvt_annabel_1832_zps4nl0nrxlKathleen Winter, Annabel: sur les côtes du Labrador, dans un Canada déjà bien nordique, naît un enfant un atypique: il possède les caractéristiques des sexes féminins et masculins. Seuls ses parents et une amie fidèle, Thomasina, sont au courant. Ils choisissent de l’appeler Wayne et de l’élever comme un garçon. Des médecins les aident dans cette voie avec opérations et hormones, sans qu’il n’y ait beaucoup de discussions. Wayne ne sait rien, il se sent juste différent. Il ne s’intéresse pas aux pratiques de chasseur et trappeur de son père et rêve de natation synchronisée, pour pouvoir porter un joli maillot de bain scintillant. Le livre raconte sa vie, jusqu’à l’âge adulte, ses émotions partagées mais aussi les sentiments contrastés de ses parents. Kathleen Winter raconte avec beaucoup de douceur cette histoire qui pourrait sembler tragique, en laissant une grande place à la beauté des paysages arctiques. Un roman qui m’a étonnée parce que je m’attendais à quelque chose de plus polémique, mais c’est d’autant mieux réussi de cette manière. Il parle de la question d’identité, des choix, du regard des autres et du renoncement qu’il peut provoquer, de la liberté d’être soi et de ses limites.

Book_RATING-40