Short diary of the week (156)

Lundi: un vague mal de tête, une fois de plus j’aurais préféré continuer mon livre plutôt que de travailler, des sandales à 27€  ? je ne peux pas les laisser, une journée interminable, Black Sails, UnReal, une discussion sur les acteurs « miam »

Mardi: un tram presque vide et si silencieux – presque fantomatique – je venais de lire des histoires de fantômes, un très joli cadeau, des maux de tête et une tension générale, symptômes qui disparaissent une fois rentrée, Black Sails, UnReal

Mercredi: me traîner, la confiance règne !, de la pluie, bien avancer dans la travail mais à un moment ça suffit, pas un seul café accueillant dans ce coin, cocktails très 80’s, orgie de dim sum et un très joli cadeau d’anniversaire, et puis une soirée vraiment bien, croiser le regard d’un renard mais il me snobe et s’enfuit

Jeudi: un sommeil agité, tenter une sortie en sandales (que je regretterai – ces sandales me font vraiment mal aux pieds), plus de travail que prévu, mes plans de congé tombent à l’eau à cause de la météo mais je me vengerai (enfin je l’espère), un peu mal à l’aise suite au coup de fil de mon père (oui, je peux faire les courses samedi, pas besoin de me forcer à les faire vendredi), difficile de définir ce sentiment, en fait si je le sens comme un manque de confiance alors que ça n’a aucune raison d’être, UnReal, Black Sails

Vendredi: encore un rêve où je n’arrive pas à choisir et où j’erre sans prendre de décision – une constante cette semaine, un travail long et répétitif mais que je veux absolument finir – sauf que ça prend trop de temps, le gros coup de pompe du retour à la maison, UnReal, Black Sails

Samedi: du ménage, de gigantesques courses pour mon papa, me mettre au jardin quand le soleil a disparu, la file sur l’autoroute, une belle cérémonie de mariage dans la verdure, un long repas, le retour dans la nuit

Dimanche: réveillée tôt malgré le manque de sommeil certain, un peu de rangement, quelques brouillons, tenter de lire au jardin mais avoir du mal à me concentrer, faire une sieste avec le bruit du vent dans les feuilles, re-tenter de lire, préparer quelques marinades, faire des photos, ne pas trop penser au mariage d’hier et à ce que ça a provoqué en moi, un barbecue, pour une fois j’ai pensé aux bananes à faire fondre sur le feu, terminer mon livre avec la nuit qui tombe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.