The black – with little dots – dress

Cet hiver, alors qu’il était encore trop pour commencer la garde-robe d’été, j’ai pris le temps de réaliser un patron que j’aimais beaucoup mais qui me semblait fort compliqué, une réalisation de Gertie pour Butterick, la robe B5953. Ce modèle étant déjà fort particulier dans sa coupe et ses formes, j’ai préféré choisir la sobriété dans le tissu: un coton noir un peu plus épais que la moyenne (et très légèrement stretch) acheté chez Nostex à la Chasse (endroit idéal pour trouver les tissus basiques). J’ai longtemps hésité pour le tissu contrastant, commandant même chez Stof op Zolder trois tissus différents pour finalement choisir le plus simple: des petits pois blancs sur fond noir (de Michael Miller – c’est toujours quand on cherche un tissu précis qu’on a vu partout qu’on ne le trouve plus – à part chez un designer plus cher).

En sortant mon patron de l’enveloppe et en tentant de déterminer la bonne taille, j’ai eu un moment de frustration: j’ai acheté le patron des petites tailles (jusque 14) alors que les indications me disent que je dois coudre la taille 18. Je me méfie évidemment, c’est un patron Butterick et tout le monde sait que ça taille très grand. Je commence à mesurer les pièces et me rend compte que 14 ira très bien pour le haut et que pour le bas, ce n’est pas très compliqué d’agrandir un tout petit peu. J’ai cousu une toile pour être sûre de la taille mais aussi pour mieux comprendre le montage du col. Cette toile était quasi bonne à part pour la jupe que j’avais fait trop grande (Gertie et moi avons un corps qui se ressemble apparemment, à part pour ses fesses qu’elle a un peu plus rondes !). La couture de la robe en tant que telle s’est déroulée sans soucis, les étapes sont très bien expliquées, voire parfois même un peu trop détaillées (on bâtit beaucoup avant de coudre définitivement). J’ai omis le godet en tissu contrastant pour la fente à l’arrière, me disant que ce serait un peu trop et j’ai juste cousu une fente simple. J’avais un peu peur des boutonnières mais avec ma nouvelle Bernina, c’est devenu un plaisir ! Une fois la première cousue, je me suis même ennuyée pendant la réalisation des suivantes. J’avais d’abord acheté des boutons spéciaux (chez Nostex) mais je les ai remplacés par des plus simples (Veritas), ayant en tête le prochain projet où ils seraient mieux mis en valeur.

J’aime beaucoup cette robe même si je ne l’ai pas encore mise. Elle est un peu habillée par rapport aux tenues très décontractées qui sont portées au bureau. Et en voyant les photos, je trouve qu’elle aurait mérité quelques centimètres de plus en longueur pour avoir vraiment ce côté années 50. Mais c’est un détail. Et avec des bas, ça se remarquera moins. J’apprécie aussi beaucoup le dos bien galbé grâce aux pinces. Est-ce que j’en réaliserai d’autres ? Il y a peu de chances: autant j’aime le modèle, autant il ne se prête pas trop à de nombreuses déclinaisons. Ou alors en tissu plus hivernal, avec une doublure ?

Merci à ma voisine Carol qui a fait une longue séance photo avec moi dans le jardin (d’autres billets suivront) (featuring la cascade en cours d’aménagement).

9 thoughts on “The black – with little dots – dress

  1. Elle est superbe cette robe avec son décolleté très original!
    Je trouve que c’est une bonne idée de lávoir réalisée dans des tissus/coloris neutres: ça permet de laisser toute la place à l’originalité du modèle!

    Je me réjouis de voir les autres modèles cousus, surtout si ils sont tous de la même qualité!

    1. Il est clair que cette robe n’a pas besoin d’un tissu bariolé😉
      Merci !
      Les autres modèles arrivent, sans doute au rythme d’un par semaine (ça doit en faire 5 !).

  2. J’aime beaucoup ! Cette coupe te va très bien, et je trouve la longueur parfaite (mais j’ai tendance à toujours porter mes robes courtes au-dessus du genou). Je trouve les photos superbes, tu es rayonnante !

  3. Avec son côté “chemise détournée” dû au boutonnage et au col, je verrais bien cette robe avec une encolure un peu moins en coeur, un peu plus angulaire, et dans un tissu à fines rayures avec un col (et peut-être aussi des revers en bas de manche) contrasté(s), en blanc. Évidemment, on perdrait tout le côté 50s, mais ça serait une variation possible.
    (sinon je ne suis pas sûre qu’il faut à tout pris éviter un tissu bariolé… Avec un tissu super-tiki / Florida, genre à flamands roses ou hibiscus, je parie que cette robe est très sympa aussi, même si difficile à porter… En tout cas, je ne porterais jamais un truc aussi osé, mais je suis sûre que ça marcherait !)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s