Short diary of the week (141)

Lundi: bizarrement je n’ai pas trop mal dormi – enfin !, cette fois-ci je ne peux plus y couper: ce sera semaine écriture, des compliments sur ma nouvelle jupe, une journée calme et productive, trier les disques à écouter à la maison, un épisode de The Good Wife coupé en deux par deux épisodes de Masterchef

Mardi: dernier problème réglé, apparemment tout est prêt pour vendredi, écrire et créer des playlists – et bien avancer, ravaler mon énervement de la semaine dernière et faire comme si de rien n’était, les débuts de soirées sont courts quand il faut cuisiner et vider le lave-vaisselle, heureusement il y a un cocktail pour me soutenir dans ces tâches, Vinyl – fin de la saison 1

Mercredi: réveillée en sursaut à minuit quinze – c’était juste un avion, avoir le sommeil agité, regarder avec horreur et dégoût ce bon bourgeois en face de moi qui souffre probablement d’éléphantiasis des couilles et qui a donc besoin de deux sièges pour bien écarter ses jambes, me sentir oppressée quand ma voisine s’affale sur le siège à côté de moi, me sentir encore plus oppressée quand cet homme se met à moitié devant moi et de dos, ça avance de nouveau bien, bon il m’énerve quand même à chercher le contact à tout prix avec moi, ce gamin à côté de moi est-il saoul ? en tous cas sa voix est bien pâteuse au téléphone, cuisiner, choisir un cocktail et l’améliorer avec du bitter à la mangue maison, Vikings, Masterchef

Jeudi: un sommeil trop léger pour une bonne nuit, relire le Mexique, attaquer Haïti, un coup de pompe gigantesque, tondre la pelouse en profitant des rayons du soleil, Black Sails, Masterchef

Vendredi: encore une mauvaise nuit, un incident technique dans le métro – long trajet en tram, quelques photos pas tout à fait discrètes, allons-y !, heureusement que j’étais bien entourée mais cette soirée est une grosse déception – je ne peux pas le nier, 50 minutes pour rentrer – je veux des métros qui roulent jusqu’à minuit !

Samedi: une nuit fort agitée, tenter de surmonter ma déception, des plans de fontaine qui se concrétisent, ah ? mon père s’est habitué à ma venue tous les samedis ?, semis de basilics sauf qu’il fait bien trop froid dehors, finir le livre qui traîne depuis trop longtemps, j’ai cette tendance à laisser traîner les ananas trop longtemps – et en plus il n’est même pas sucré, mais où sont parties les saveurs thaïes ?, Vikings – fin de la saison 4

Dimanche: en forme ? ou pas ? pas après la zumba en tous cas mais l’énergie revient bien vite, rempotage des deux orchidées pas trop en forme, mise en pot de cannas et lys qui poussaient déjà dans leur sachet, de la couture très frustrante: une fois la jupe finie je me rend compte que le tissu est bien trop lourd pour une telle ampleur, il y a moyen de la sauver mais je n’ai plus le courage, préparation du tajine du soir, de la lecture, dégustation du tajine qui sera certainement meilleur demain, Black Sails, China Beach

5 thoughts on “Short diary of the week (141)

  1. Suis un public facile donc… « éléphantiasis des couilles », mwhahaha. Je dis toujours « couilles de cristal » mais si je veux alterner, je te copyrighterai.
    Je ne peux que deviner quelle est ta déception et espérer que ce sera mieux la prochaine fois.
    Bonne semaine !

    1. “éléphantiasis des couilles” et “couille de crisal” :,-D
      Les deux ont fait ma journée!!!

      quand je vois ça, je n’ai qu’une envie, c’est de placer mes pied dans son entre-jambe, non pas pour l’emasculer mais simplement pour lui faire remarquer l’inapropos de la position… Sauf que, contrairement à ces messiers, mes parents m’ont bien élevés, et que mettre ses pieds sur les sièges c’est pas poli!

  2. Dis donc, j’ai l impression que tu as la scoumoune en couture toi, en ce moment, si cette nouvelle jupe est trop lourde!

    Tu n’as pas un patron magique (inratable, facile et qui te va bien) pour conjurer le sort? C’est ce que je fais quand j’en chaîne les projets ratés: un short Chataîgne (ou la version jupe), que je prends le temps de bien faire juste pour le plaisir, et généralement ça regonfle mon égo couturesque et ça va beaucoup mieux après (même si visiblement tes déboires ne sont pas dû à tes capacités en couture, mais plutôt aux patros ou à l’adéquation patron-tissu)!

    1. Ne t’inquiète pas pour la couture, j’ai eu trois projets réussis entre le dernier publié et celui dont je parle ici. Il me faut juste faire des photos et en parler !
      J’ai en effet quelques patrons magiques de robes et de jupes mais j’aime bien élargir mon répertoire. Donc en gros, je couds un classique et pour le suivant, j’expérimente.
      Et en effet, dans ce cas-ci, c’est un problème de tissu. Le patron sera parfait pour un tissu plus fluide.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s