The failed tea dress

Cet hiver, j’ai enchaîné deux projets ratés: avant The Grey Tweed Skirt, je m’étais attaquée à la Tea Dress de Sew Over It. Ce modèle correspondait exactement à un type de robes que j’aime beaucoup et qui est très flatteuse quand on veut camoufler le ventre. J’ai sélectionné la taille en mesurant les pièces de patron, comme je le fait d’habitude, sauf que pour la poitrine, c’était un peu compliqué. J’ai cousu une toile et quand je l’ai essayée, je trouvais qu’elle m’allait plus ou moins bien. Je ne sais pas comment j’ai pu penser ça. J’ai également ignoré les conseils de Heather B, qui a déplacé les fronces de poitrine vers le centre et qui propose d’autres ajustements. J’ai cependant eu une lueur de bon sens: je n’ai pas sélectionné le premier joli tissu auquel je pensais mais bien un tissu qui ne me plaît que moyennement, acheté au moment de mes débuts en couture chez Tissus Passion à Saint-Gilles.

Et j’ai donc cousu toute la robe. J’ai eu quelques soucis pour la pointe sous la poitrine, elle n’est pas super réussie mais je n’avais pas envie de recommencer. Je me rendais déjà compte que le tissu était trop voyant. Je l’ai cependant terminée – ou presque. Avant de coudre l’ourlet, j’ai décidé de l’essayer. Et là, l’horreur. Du bas jusqu’à la taille, tout va bien. La jupe est même très seyante et je compte bien réutiliser ce modèle. Par contre, pour la poitrine, je pourrais y caser des bonnets D ou E (je fais du B). Et les fronces sont situées trop sur le côté, ce qui n’améliore pas le bâillement qui est donc encore plus disgracieux. Tout cela se voit peu sur les photos – difficile de faire des selfies ! Mais croyez-moi, cette robe ne me va pas du tout. Depuis qu’elle est terminée, je l’ai abandonnée dans un coin, n’ayant pas eu le courage de retracer les pièces de patron du haut. A vrai dire, je pense qu’il me faudrait un peu d’aide pour épingler l’excédent de tissu, ce qui me permettrait de mieux voir où l’éliminer. Entretemps, j’ai eu envie de commencer plein d’autres projets et l’ajustement de cette robe est remis à plus tard, bien plus tard. On verra si un jour j’ai envie de m’y remettre.