Short diary of the week (125)

Lundi: et donc qu’est-ce que j’avais prévu de faire aujourd’hui ? continuer à insérer des photos dans les billets de mon récit de voyage, de la couture même si je vois ce corsage ne sera pas parfait, de la lecture, et puis un coup de fil: mon papa est aux urgences pour cause de mauvaise chute, attendre et encore attendre, chute de tension et recherche de chocolat pour tenir le coup, enfin pouvoir rentrer, raccompagner sa compagne chez lui pour nous rendre compte que les clés sont restées sur la serrure mais à l’intérieur, elle repart pour Gand et moi je vais m’effondrer à la maison – me permettant enfin de libérer mes émotions

Mardi: quasi pas dormi, heureusement le problème de la serrure est vite réglé, heureusement mon père laisse souvent traîner de l’argent ce qui m’a permis de payer le serrurier, aller à l’hôpital, heureusement mon papa a moins mal, heureusement je rencontre le médecin qui va s’occuper de lui et qui va commencer par faire un tri dans ses médicaments, et moi dans tout ça ?, maux de tête et fatigue extrême, grande sieste de deux heures coupée du monde, si j’arrive à aller au Japon seule je suppose que je peux affronter tout ça aussi ?, un peu de lecture, un cocktail au litchi inventé, encore un Dafalgan, The Good Wife

Mercredi: quelques courses: du pain des tirettes des timbres et un billet du lotto, rencontrer Francine et la conduire à l’hôpital, me sentir soulagée quand c’est fini, terminer la préparation des billets de mon récit de voyage, écrire d’autres choses, et donc le saumon fumé mariné au gin n’est pas spécial du tout, The Good Wife – les derniers épisodes disponibles – mais qu’est-ce que je vais regarder maintenant ?

Jeudi: après ces journées où l’adrénaline m’a portée j’ai aujourd’hui le contrecoup, heureusement je ne dois m’occuper de personne d’autre que de moi et de mon papa, papa qui est d’ailleurs assez bien aujourd’hui et avec qui j’ai pu plaisanter à propos de ma tante envahissante, trouver du gin Sipsmith au Delhaize, errer un peu sans but dans les rayons ne sachant pas trop quoi acheter, et donc j’ai acheté des moules à gros glaçons sphériques, tenter de faire une sieste et ne pas réussir à m’endormir, traîner sur le net, trouver une chouette recette à faire dans… un Jamie Oliver – évidemment, le cocktail Réveillon est une bombe gustative, Tic n’est pas en compagnie de son copain Tac cette année, Jessica Jones, des feux d’artifice, m’endormir avant le changement d’année

Vendredi: début d’écriture de cartes postales, le devoir m’attend, presque perdre patience mais devoir le cacher, le coup de pompe après clinique, couture, lecture, Jessica Jones, Fargo – début de la deuxième saison

Samedi: insomnies, me lever tard, le devoir m’appelle, courses, le coup de pompe, couture, préparation de quelques billets de blog, une recette pour le Winter Cookbook Challenge, Jessica Jones, Fargo

Dimanche: insomnies, enfin une journée sans obligations (mon papa est prévenu et m’y a encouragé), couture, lecture, dieu que ça fait du bien de ne pas devoir sortir aujourd’hui, cuisse de canard à l’orange, Jessica Jones, Fargo, avoir peur de ne pas m’endormir

9 thoughts on “Short diary of the week (125)

    1. Je viens d’aller le voir et il va déjà un peu mieux mais sa convalescence sera longue. Il devra aller en maison de revalidation (le mot n’existe pas mais il correspond mieux que rééducation). On dirait quoi en France ?

      1. Je pense que c’est maison de repos ou maison de convalescence… sans certitude je vais regarder!

      2. Oui c’est ça, ce sont les centres de convalescence en France. J’espère qu’il y sera bien soigné et qu’il se remettra au mieux!

      3. Merci ! En même temps, il y a encore une nuance, je pense. La convalescence, je vois ça comme se reposer pour se soigner alors que la revalidation est beaucoup plus active. Mais le but est le même: rentrer en pleine forme à la maison.

  1. Même quand tu racontes des événements difficiles tu trouves le moyen de le faire dans un joli style. Tes listes me font penser au livre d’Henri Calet que je lis en ce moment (“Peau d’ours”), ce qui est un compliment vu comme je place cet auteur au panthéon des auteurs francophones.😉
    Bonne année Sunalee, à toi et donc… à tes proches.

    1. Merci Alex ! Tu m’intrigues avec ce livre, je vais tenter de me le procurer. Je lis très peu d’auteurs francophones, ce sera l’occasion. Et est-ce que tu as un roman à conseiller ?

      Bonne année à toi aussi !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s