7 days in Budapest (I)

Budapest n’était pas vraiment sur ma liste mais c’était la destination de la foire annuelle à laquelle j’assiste pour le travail. Quand j’ai réservé en mai, je n’avais pas encore de projets de voyage et j’ai décidé de prolonger mon séjour en partant dès le dimanche au lieu du mercredi. De même, je n’ai pas choisi l’hôtel, préférant partager le même que mes amis (qui ont très bien choisi !). Le hasard fait donc que mes voyages se succèdent cette année…

Dimanche donc, un réveil aux aurores pour aller prendre mon avion… Je peste un peu contre l’heure si matinale mais j’arrive tôt à Budapest, d’autant plus que l’avion a vingt minutes d’avance. Mes premières impressions de la ville sont plutôt mitigées, mais n’est-ce pas toujours le cas sur la route entre un aéroport et le centre ville ? Bâtiments plutôt délabrés et gros blocs d’appartements grisâtres, aux murs lézardés et rafistolés, fils barbelés rouillés le long de la voie ferrée me renvoient à l’époque communiste.

Budapest

Budapest

Ma maison pour les prochains jours est l’hôtel Gellért, un imposant bâtiment de style début de siècle (le 20e), à tourelles et balcons, qui a vu de meilleurs jours mais qui n’a pas perdu toute sa gloire. Un genre de « Grand Budapest Hotel » en quelque sorte, abritant des thermes très connus. Je reçois ma chambre de suite, même s’il n’est que midi. Elle est assez sombre et bizarrement arrangée mais la vue est superbe. Au cours des jours, je verrai la couleur des feuilles changer sur la colline Gellért et les bateaux passer sur le Danube. Il se dégage un certain charme suranné, ce qui rend la chambre encore payable. Une rénovation en profondeur serait nécessaire mais je ne me pourrais plus me permettre cet hôtel. Et je remarque que les tarifs ont déjà bien augmenté depuis ma réservation. Et aussi que je n’ai pas pris de photos du bâtiment, sauf de très loin, de l’autre côté du Danube.

Budapest

Budapest