Accélération

Les dernières semaines ont été assez chargées, tant au niveau boulot qu’au niveau sorties. Le grand projet a enfin été mis à la connaissance du public et j’ai dû m’occuper de mille et une choses qui ne m’intéressent pas. Pendant le printemps et l’été, j’avais été mon propre chef, ne pouvant râler que sur moi-même si les choses n’avançaient pas. Là, j’ai dû compter sur d’autres personnes qui n’ont pas la même conception du travail que moi qui ne travaillent pas de la même manière que moi et gérer absences, retards et conflits entre personnes pour causes de non-dits. Certains soir, je rentrais chez moi juste épuisée par ces choses sur lesquelles je n’ai que peu de contrôle. Parallèlement, un autre projet de moins grande envergure a vu le jour et j’ai également dû régler une série de problèmes, heureusement moins compliqués mais impliquant cependant du temps et de nombreux aller-retours entre mon bureau et d’autres bureaux.

Et c’est à la même période que ma vie sociale a connu une accélération. Certaines semaines, je n’ai quasiment pas été chez moi, entre concerts et spectacles, sorties entre amis, dégustations d’alcools divers, à tel point que j’ai refusé des invitations pour cause de fatigue. J’ai beaucoup moins de problèmes de sommeil qu’avant mais quand je suis sortie en soirée, je mets beaucoup de temps à prendre un rythme de repos et mes nuits s’en ressentent très fort. Et il me reste aussi le syndrome du lundi, qui m’empêche souvent de passer une bonne nuit. Ces sorties m’ont fait beaucoup de bien, j’essaierai juste de les espacer un peu plus dans le futur !

Cette semaine a heureusement été un peu plus calme de tous points de vue. Mais mon humeur est un peu bizarre. Il y a une inquiétude un peu diffuse, un certain attentisme, des questions qui me traversent l’esprit, des listes qui se font, une certaine déception que mon app favorite de photos ne fonctionne plus qu’à moitié et qu’il n’y a toujours pas de mise à jour, et que donc je ne pourrai pas vraiment l’utiliser beaucoup dans les prochaines semaines, des hésitations sur les vêtements à prendre, quelle veste ou manteau surtout, des repas moins gratifiants que d’habitude dans le but de vider le frigo, des achats de dernière minute, des billets de blog que je n’ai pas encore écrit mais qui devraient l’être (deux livres, une jupe cousue…)…

Et donc dimanche, le temps s’accélère à nouveau jusqu’à la fin novembre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s