The Burmese Chardon Skirt

La jupe Chardon de Deer and Doe est un patron qui me faisait de l’oeil depuis longtemps. Je me disais que ce serait le modèle idéal pour mes jupes d’été, facile à porter. Le patron a traîné quelque temps après son achat mais je me suis finalement lancée. D’abord le choix de la taille… qui n’est jamais très positif dans cette marque. J’ai choisi 44, parce que 46 me faisait trop râler (non mais 46 quoi ! je n’achète jamais de vêtements au-delà du 42). Comme tissu, j’ai choisi un coton sans doute mélangé à du synthétique, assez léger, acheté en Birmanie. Il est probablement un peu trop fin pour ce modèle.

Les explications sont très bien détaillées, avec divers schémas. C’est toujours un avantage. J’ai sauté l’étape des surpiqûres des plis, me disant que je n’allais pas perdre mon temps à ça alors que je commençais déjà à me douter que ce ne serait pas ma jupe favorite. Après des premiers essayages, j’ai dû diminuer les marges de couture sur le côté à 0,7cm pour agrandir la jupe. Au final, je rentre dedans, mais elle serre, elle est très juste. Et elle ne me met pas en valeur: les plis qui s’ouvrent ne sont pas très seyants et j’ai l’impression qu’on ne voit que mon ventre (avec le t-shirt au-dessus, c’est déjà un peu mieux). Je pense que cette jupe Chardon n’est pas faite pour mon corps et que je n’en referai pas d’autres (à moins de maigrir du ventre). Je tenterai peut-être un autre modèle de jupe à plis mais ce n’est pas sûr, sauf si la bande de la taille est plus longue et que les plis commencent plus bas.

(Comme pour les dernières coutures, les photos sont un peu floues, j’en suis désolée.)