Ce moment où…

Ce moment bizarre où je n’arrive pas à prendre de décision alors qu’en fait tout est déjà décidé… Plus rien ne s’oppose à des vacances au Japon: j’ai choisi la saison, j’ai des sous sur mon compte en banque, j’ai encore assez de jours de congé, j’ai eu une discussion avec mon chef pour trouver le meilleur arrangement par rapport à mon travail (et cela ne le dérange pas que je ne vienne travailler que deux jours entre Budapest et le Japon)… et pourtant je n’arrive pas à faire ce dernier clic pour acheter mon billet d’avion, chose qui conclurait l’affaire. Je pense qu’il me reste à faire un travail mental de quelques jours sur tous ces méchants démons qui me rendent anxieuse, les détruire un à un, les contrecarrer avec les arguments inverses, rêver même d’un voyage où rien n’a été préparé à l’avance (cette nuit donc), m’habituer à l’idée que je partirai dans un pays totalement inconnu dont je ne parle pas la langue pendant trois semaines toute seule (je crois que ceci résume mes angoisses).

Bref, il n’y a plus qu’à !

(L’année passée déjà, j’avais résumé ces craintes avant mon voyage, en les détruisant une à une.)

Etes-vous comme moi ? Ou ce genre de questions ne vous traverse pas l’esprit ?

24 thoughts on “Ce moment où…

  1. L’idée des listes me semble bien.
    Autre possibilité plus casse-cou : acheter les billets, aviser plus tard😀
    Dommage que nos dates ne coïncident pas, ça t’aurait peut-être rassurée de nous voir quelques jours (ou pas, haha :D).
    Allez courage, pas de pression inutile mais pense aux beaux jardins !

    1. Je suis l’exemple type de l’anti casse-cou😉
      C’est vrai que cela aurait été bien de pouvoir se voir sur place, mais comme tu le dis, les dates ne correspondent pas. Par contre, je pourrai avoir plein d’informations😉

  2. Je comprends ton sentiment pour l’expérimenter depuis quelque temps. Rationaliser n’ôtera peut-être pas tes angoisses mais je pense tout de même que faire comme tu avais fait l’année dernière, lister les freins pour les détruire, n’est pas une mauvaise idée du tout!
    Tout se passera bien🙂

    1. Merci !
      Rationaliser aide beaucoup, c’est clair, ainsi que prendre le temps de me faire à l’idée. En même temps, j’en parle déjà comme si c’était déjà sûr que je parte, donc quelque part, je sais que ça se fera.

  3. Mon mantra quand je voyage seule: avoir peur n’est pas une raison suffisante pour ne pas le faire, s’il n’existe objectivement aucun danger pour m’y faire renoncer. Ce sont les angoisses par anticipation _la peur d’avoir peur, de me sentir seule ou triste_ qui me font le plus souffrir. Une fois sur place, l’action prend le dessus, et même les petits passages à vide ne gâchent pas mon enthousiasme d’avoir osé. J’essaie de m’en souvenir chaque fois que mes craintes tentent de m’imposer des limites et de me priver d’une belle aventure🙂

    1. J’ai adopté ce mantra aussi, sauf que parfois il m’abandonne pendant des courts moments, souvent avant le départ. Une fois partie, j’essaie de profiter au mieux ! Comme tu dis, l’enthousiasme d’avoir osé est bien plus grand que les petits passages à vide.
      Bienvenue ici !

  4. Tu parles de ce voyage depuis tellement longtemps et tu en as tellement, envie ça serait dommage de ne pas partir alors que toutes les conditions sont réunies. J’espère que tu arriveras à combattre tes angoisses et que tu partiras faire un chouette voyage !

  5. sincèrement, je t’admire ! je ne suis pas capable d’aller au supermarché seule, alors aller dans un pays étranger seule, c’est carrément un exploit, un saint graal que tu as déjà réalisé maintes fois. il n’y a pas de raison que cela change cette fois, je te souhaite de dépasser ces craintes d’avant le fameux “clic” pour tout fixer.

    1. je n’osais rien faire seule quand j’étais plus jeune, je ne décrochais pas le téléphone chez mes parents, je ne sortais pas faire de courses toute seule, je n’osais rien demander…. bref, il y a moyen de changer, petit pas par petit pas. Je te souhaite la même chose !

  6. Oh la la,j’ai envie de te dire “Go go go!”,surtout quand je lis l’argument qui me manque le plus à moi (pour aller au Japon,en tout cas où dans n’importe quel pays trrrrrès cher où je rêve d’aller:Japon,donc,Islande,Etas-Unis etc): “j’ai des sous sur mon compte en banque” ARG! LA CHANCE!
    En revanche,partir seule dans un pays lointain dont tu ne connais pas la langue,si tu le fais,je dirai; respect! je suis pas cap! Bien,que j’ai voyagé seule en Inde et en Turquie,mais c’était seule UNE PARTIE du séjour,le reste,j’étais avec mon mec ou mes amis.C’est pas pareil que d’envisager tout un périple solita!
    J’espère que ta méthode de rationalisation va porter ses fruits et que tu iras!

    1. Merci !
      Moi je ne me sens pas capable de voyager seule en Inde ou en Turquie par exemple, j’aurais peur d’être constamment importunée. Tout dépend des pays.
      Une fois que le billet d’avion est acheté, je ne peux plus reculer, donc autant avancer !

  7. Go go GO!
    Clic sur le bouton et réserve ce billet!
    C’est pas la première fois que tu pars à l’aventure, et tu as suffisement l’habitude pour t’en sortir sans problème…

    Mes voyages (surtout seule, ce qui n’arrive pas si souvent) se passent beaucoup mieux depuis que j’accepte l’idée qu’il y aura forcément des couacs et des jours où rien de va et où j’ai envie de pleurer en me maudissant d’être toute seule dans un pays inconnu (je me connais, ça arrive presque à chaque fois).
    Ben bizarrement, en me prérarant psychologiquement à l’idée que ce voyage ne sera pas parfait, j’évite la déception à la moindre contrariété, et la baisse de moral de mi-séjour inévitable passe beaucoup mieux, un peu comme si je me disais “bon, ça c’est fait, tu as eu ta journée de déprime, maintenant tu reprends les choses en mains”.

    Tu parles de ce voyage depuis tellement longtemps que je ne vois pas de vraies raisons pour ne pas le faire (et cette note de blog montre bien qu’au fond de toi tu sais bien aussi qu’il n’y en a pas)… ET je me réjouis d’avance des notes carnet de voyage qui tu écriras à ton retour! (mais pitié, ne nous inflige pas le son du sanshin ;-P )

    1. Ce sera quand même la première fois que je pars aussi longtemps seule et que je dois tout organiser sur place. C’est un défi !
      C’est une bonne idée de se préparer psychologiquement à des couacs, à des moments de déception et de contrariété. ça permet certainement de rebondir plus vite !

      Siiiiii, plein de sanshin pour t’embêter ! D’ailleurs l’amie japonaise de ma cousine avait amené le sien en Belgique et j’ai pu écouter une chanson en live😉

  8. Je ne suis jamais parti à l’étranger seule. Et je me suis toujours dit que ça ne me disait rien. Paradoxalement, en lisant tes angoisses, j’aimerai bien partir seule Pouvoir décider de faire exactement ce qu’on veut pendant le voyage, ne plus à avoir à faire des concessions avec la ou les personnes avec qui on voyage. Cool.
    Sinon j’ ai le souvenir de grosses angoisses quand j’avais 15 ans et que je devais aller seule en Angleterre en famille d’accueil. Masi dès que j’étais sur place, j’étais au paradis. J’imagine que le simple fait de parler de ses peurs sur ton blog doit déjà te faire du bien de même que tous ces commentaires, je l’espère.

    1. Oui, ce côté liberté totale est vraiment très agréable, mais parfois c’est gai aussi d’avoir quelqu’un avec un autre point de vue qui fait découvrir des choses insoupçonnées. Ou quelqu’un qui te dit: mais oui, on peut passer par là alors que ça a l’air impossible.

      J’ai en effet écrit ce billet pour exorciser mes peurs et ça fonctionne ! Merci !

      1. C’est vrai qu’avec quelqu’un on peut voir des choses qu’on aurait pas eu idée d’aller voir. En tout cas le Japon ça doit être génial. Il se trouve que c’est un voyage qu’on a projeté de faire avec ma petite famille car ma fille est fan de ce pays (manga, kawaï, jeux vidéos tout ça). Et puis aller voir le pays d’Haruki Murakami me branche bien aussi.

  9. (attention cas désespéré) Je vis ce moment à chaque fois que je veux m’acheter une paire de chaussures. J’ai fait une étude de marché, j’en rêve depuis des lustres, j’ai l’argent sur mon compte. et rien. elles sont en rupture de stock quand je me décide.
    Alors je n’ose même pas imaginer si je devais acheter des billets d’avion pour une telle aventure (qui s’annonce excellente🙂 ).

  10. Tiens, pareil pour Murakami.
    Je n’en ai lu que la moitié à tout casser mais une grosse impression de lire à chaque fois la même chose. Et ne parlons pas du massacre 1Q84

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s