Short diary of the week (102)

Lundi: pas envie de me lever !, quelques maux de ventre et pas super à l’aise dans mes vêtements, matinée productive après-midi un peu moins, me pencher sur ma déclaration d’impôts, un cocktail très amer mais très équilibré, maux de gorges qui viennent de nulle part, Halt and Catch Fire, The Good Wife – début de la saison 2

Mardi: réveillée à 0h37 par des avions, pas un très bon sommeil, toujours ces maux de gorge, l’aide pour la déclaration d’impôts est reportée à la semaine suivante, recevoir une nouvelle édition augmentée d’un livre que je voulais de toutes façons relire, à la recherche de la recette originale de l’Hemingway Daiquiri – pas si simple – j’abandonne pour aujourd’hui et me fait un mélange qui approche – liquidant le reste du pamplemousse, Halt and Catch Fire, il ne fait même pas noir quand je me mets au lit pour lire et finalement m’endormir

Mercredi: je suis passée à la phase éternuements – nez qui coule, toujours ces vibrations extrêmement fortes – disons que ça fait un massage gratuit ?, non un martini à la banane ce n’est jamais une bonne idée, improvisation de plat avec le contenu du frigo, Halt and Catch Fire – fin de la première saison – une série aux personnages intéressants, aïe plus de médicaments contre le nez bouché – HE d’eucalyptus sur l’oreiller

Jeudi: pas très en forme aujourd’hui, pas très performante non plus, un Mary Pickford trop sucré à mon goût, The Good Wife, Anthony Bourdain’s Parts Unknown: Koreatown à Los Angeles – waw ! ou comment faire une série culinaire sur des sujets peu connus

Vendredi: pas mieux aujourd’hui, yeah le cadeau pour mon papa est arrivé !, me traîner puis finir par partir plus tôt, faire néanmoins un détour par un magasin de vêtements et y faire une réserve de t-shirts en pré-soldes (plus une jupe), difficile de bien goûter un cocktail quand son goût est parti en ballade à cause du rhume, The Good WifeAnthony Bourdain’s Parts Unknown: Colombie – toujours aussi enthousiaste par rapport à cette série

Samedi: mmmmh toujours aussi fatiguée et pourtant plein de choses à faire, courses, test de l’enregistreur, quelques fouilles dans les armoires paternelles à la recherches de verres et de livres de Mauriac, un bon repas au resto, un Moomin, un livre sur le gin tonic, deux verres, The Good Wife – ça commence à devenir vraiment intéressant, Anthony Bourdain’s Parts Unknown: une orgie au Québec

Dimanche: toute la journée pour moi !, les cours de zumba sont finis et j’ai un peu la flemme, je m’encourage cependant à faire 20 minutes de vélo d’appartement, filtrer à nouveau les bitters et les embouteiller (si quelqu’un veut goûter celui à la rhubarbe, j’en ai vraiment beaucoup), du jardinage express et de l’engrais qui pourra fondre avec la pluie annoncée, couture: la jupe Chardon est terminée mais j’ai grossi entre le moment où j’ai coupé le tissu et le moment où je l’ai assemblé – enfin elle me va après avoir réduit les marges de couture, tout conseil pour faire fondre le ventre est le bienvenu, un repas léger, The Good WifeAnthony Bourdain’s Parts Unknown: sur les traces de Paul Bowles à Tanger et une visite chez les musiciens de Jajouka

et une mini-enquête: sur The Lady from Canton, vous préférez 1. des recettes de cocktails, 2. des profils d’alcools, 3. de l’histoire ?

13 thoughts on “Short diary of the week (102)

  1. Et au final, ton rhume va mieux ?
    Sur “The lady from Canton” j’aime bien les cocktails et leurs histoires. Mais c’est aussi parce que je les bois plutôt que de les préparer !
    Sinon, si tu as vraiment trop de bitter de rhubarbe, je suis certaine que ça pourrait intéresser monsieur🙂

    1. Le rhume se termine tout doucement, ça va déjà beaucoup mieux, merci !
      Mais comment te faire parvenir le bitter ? J’aurais peur que la poste ne casse le flacon…

      1. Oui, c’est un peu ce que je crains aussi… A moins d’une future visite à Bruxelles ou Paris. C’est pour ça que je disais “si tu en as vraiment trop”

  2. S’hydrater de l’intérieur est une bonne idée pour éviter les maux de tête, comme on le disait il y a quelques semaines, et marche aussi pour atténuer le nez bouché – je trouve (d’ailleurs je me sers un verre d’eau, tiens).

    Sur TheLadyfromCanton, pour l’instant, j’aime justement le cocktail (ben oui) des trois.
    Et ce bitter à la rhubarbe je veux bien le goûter, moi🙂
    Un article historico-pratique sur les bitters m’intéresserait beaucoup d’ailleurs. Je les vois souvent dans des recettes mais jusqu’ici je ne pratique que l’Angostura (dans le Manhattan) et le bitter orange.

    1. Je viens aussi de boire de l’eau😉

      On peut s’arranger pour un don de bitter !
      C’est en effet une bonne idée, un article sur le sujet. Je note. C’était dans un coin de ma tête mais pas sur ma liste pour dans l’immédiat. Surtout que je n’ai pas vraiment documenté en photos mon élaboration de bitters à la rhubarbe et au citron vert (pour celui-là, j’ai fait une demi-quantité, je n’en ai donc pas à donner).

      1. ne t’inquiète pas, cela ne doit pas être un troc😉 disons que tu seras cobaye pour goûter et pour me dire ce que je peux améliorer !

  3. Des recettes et leurs histoire, mais aussi tes propres expérimentations et des articles plus “techniques” sur les ingrédients, leur origines, etc… Bref, pour Lady, je n’ai pas vraiment de préférence, tout me va!

    Et pour le ruhme-nez qui coule: un bon grog rhum-miel-citron-gingembre!!! Après tout, c’est presque un coktail, et c’est meilleur que les médocs!
    tiens, ça me fait penser: existe-t-il des coktails chauds? Ou bien un coktail se doit d’être frais, ou au pire tempéré?
    Et pourquoi certains coktails (que je qualifierait de “show off”) sont servi flambés? A part brûler l’alcool et frimer un peu, ça apporte quoi?

    1. Merci pour les conseils, finalement le rhume est fini, il s’est soigné tout seul.
      Oui, il existe des cocktails chauds, les “toddy” notamment. C’est plutôt ancien (19e siècle) et ça ne sert plus vraiment.
      Pour les cocktails flambés, je n’ai pas de réponse. Je suppose qu’il y a un peu de frime. Je sais par contre que dans certains cocktails tiki, on met un demi fruit de la passion évidé qu’on remplit avec un peu d’alcool et puis on y met le feu. ça fait un joli effet mais n’ajoute pas énormément au cocktail. Je vais investiguer plus le sujet.

  4. J’espère que tu vas mieux! Pour la gorge et le nez qui coule je trouve les infusions citron/gingembre de Twinings plutôt efficaces pour soulager tout au long de la journée🙂 Sur Lady from Canton j’aime bien les recettes de cocktails et les profils d’alcool😀 Bises!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s