Swap pays

Vendredi soir, j’ai rencontré Diba qui était mon binôme pour le swap pays organisé par Shermane et Kleo. Nous avons échangé nos paquets autour d’un verre, suivi d’un repas. Je lui avais préparé un colis sur le thème du Cambodge et elle m’a offert un paquet à propos du Brésil. J’ai été super gâtée et j’ai reçu:

  • un roman, Pour tout l’or du Brésil de Jean-Paul Delfino que j’avais malheureusement déjà lu
  • un livre de cuisine brésilienne, commenté par Diba
  • des « Whisky on the rocks », des cubes à mettre au surgélateur pour refroidir les boissons
  • de la farine de manioc et des haricots noirs
  • un goyavier du Brésil, avec un flamant rose à mettre au jardin
  • et une carte vintage
  • le tout était emballé dans un sac jaune à pois verts

Bref, j’ai reçu plus que prévu et je suis très contente ! Les recettes du livres sont très appétissantes et me permettront d’utiliser les produits alimentaires et le goyavier commence à fleurir entretemps. Je n’ai pas encore trouvé de place définitive pour le flamant rose mais ça viendra. Merci encore, Diba !

12 réponses sur « Swap pays »

  1. Hé mais… le goyaver du Brésil, c’est ce qu’on appel le feijoa en NZ!!! Ici, la période des fruits est très courte (à vue de nez, 2-3 semaines), mais les arbres en portent PLEIN!!! Comme c’est un arbuste facile à entretenir, et qui pousse sans problème, il y en a partout: dans les jardins privés, mais aussi plantés par la ville le long des allées. Du coup, à la saison des fruits, tout le monde en a beaucoup trop, et essaye de les refourguer aux autres!
    Nous n’en avons pas dans le jardin, mais quelques branches de l’arbre du voisin passent par dessus la clôture. Ben rien qu’avec ces quelques branches, on a récolté 5 à 6 kg!
    Si tu as la chance de voir ton arbuste donner les fruits, tu verra que c’est assez spéciale comme goût: on aime ou… on déteste! Et même si on aime, ça devient vite écœurant. J’en avais fait des confiture (1kg de sucre brun, 1kg de feijoas, 1 pomme râpée, 1cm de gingembre râpé, 3 càs de rhum vanille), et le goût est beaucoup plus consensuel.

    (bon, la saison est maintenant finie, mais comme le voisin n’a pas récolté ses fruits, ils sont à terre en train de pourrir… Je ne te raconte pas l’odeur de fermentation qui plane dans l’air!)

    1. Oui, c’est ça, c’est le nom brésilien d’ailleurs. Je ne savais pas que c’était aussi populaire en NZ. Sans doute qu’en Belgique, il fait juste un peu trop frais pour que la culture soit aussi répandue. Ou alors, je vais lancer une nouvelle mode !
      Je n’ai jamais goûté les fruits, c’est proche de l’autre goyave ?

      1. Proche, mais pas pareil! Un peu plus acide et… âpre et « rugueux »? Je ne sais pas trop comment décrire le goût en fait 😀
        J’espère que tu auras l’occasion d’en goûter un jour, parce que c’est vraiment étonnant

  2. Joli et cohérent en plus 🙂
    (c’est vrai que la goyave, j’en ai rarement consommé qu’en jus en France)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.