Short diary of the week (93)

Lundi: quelle horrible nuit qui me laisse K.O. ce matin, gris et froid et une odeur bizarre – de solvants, évidemment le manque de sommeil s’est transformé en maux de tête et un état cotonneux qui s’est évidemment un peu arrangé dès que je suis rentrée, et pourtant j’ai pas mal avancé dans mon travail, mon régime légumes se limite depuis quelques mois à: tomates, concombres, poivrons, courgettes, aubergines – tout ça parce que tous ces légumes et les autres sont trop grands pour manger rapidement, je crois que je me répète, Mad Men

Mardi: pas beaucoup mieux dormi – j’espère que la malédiction s’arrêtera ce soir, ressortir de jolies chaussures vertes, un thé à la menthe pour me réveiller, c’est de la torture ces odeurs de barbecue qui s’immiscent dans mon bureau, et puis du coup cela me rend triste, ces chaussures vertes ne sont décidément pas confortables même avec des bas, une promenade avec un grand bavard, un joli vernissage de photos et des blanchettes de Gaume à la terrasse intérieure si agréable de l’Imagin’Air, un retour affamée avec un ciel rosissant et des températures encore très douces, Back in time for dinner à propos des années 90

Mercredi: mieux dormi mais pas encore reposée, ressortir les peep-toes rouges et blanches et des bas transparents avec une jolie fleur achetés à l’époque des spectacles burlesques, le bâtiment voisin du bureau se réduit de jour en jour – bientôt il n’en restera plus rien, Masterchef

Jeudi: insomnies – à nouveau, ne pas laisser tomber mes projets à cause de ça mais me sentir mal quand même, les causes me semblent tarabiscotées, partir en milieu d’après-midi, passer plusieurs heures à goûter rye, bourbon, whisky et rhums avec deux charmants collègues passionnés, rentrer chez moi un peu ivre, terminer enfin le livre boulet

Vendredi: fatiguée mais TGIF, plus d’énergie pour aller voir un concert pourtant tentant, organiser un w-e à Paris avec un tableau excell c’est cool ! – merci Shermane !, attendre 17h avec impatience en rattrapant le courrier en retard, tenter P’tit Quinquin et arrêter au milieu du premier épisode – c’est cruel de décrire des humains comme étant tous des dégénérés, Gardener’s World

Samedi: voilà que je me mets à parler à des inconnus au supermarché, jardinage: transplantations, peu d’énergie, sashimis et makis maison, Boyhood – un film fantastique !

Dimanche: zumba, dîner au resto avec mon père et sa compagne, le patron sait très bien que j’aime un sabayon en dessert, on va oublier la balance cette semaine, semis de basilics et autres plantes potagères, Masterchef, Masters of Sex – le dernier épisode de la saison 2, être triste en lisant ce livre qui me ressemble tant, m’endormir, me réveiller

4 thoughts on “Short diary of the week (93)

  1. Ta semaine est pleine de printemps🙂
    Je pense que “Back in time for dinner” devrait beaucoup me plaire. Je vais me renseigner.

    1. J’espère que tu trouveras encore un moyen de voir l’émission. Je ne sais pas si en Belgique, on a accès au replay de la BBC – j’ai un doute.

  2. terrible quand on ne dort pas bien…
    une semaine bien remplie en tous cas, qui sent par bien d’aspect le printemps !
    un gentil (et charmant) collègue qui t’a raccompagnée, un peu ivre, chez toi peut être ? ; )

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s