Short diary of the week (91)

Lundi: j’ai fait un rêve récurrent: je vois des ugly doll dans un magasin d’objets design mais je ne les achète pas puis je regrette, par la suite mon papa conduisait la Volvo sur les routes de Thaïlande et je dormais à l’arrière, pas bien réveillée, de la chance malgré la demi-grève des transports, un immense colis qui sent bon, moins de chance en rentrant, et puis paf: du chantage affectif et plus rien ne va

Mardi: insomnies et les yeux rouges, quelques défis pour la journée, défi un réussi, défi deux – euh ce n’est pas ma faute: mon rendez-vous galant (première rencontre) me dit après moins d’une heure que je ne lui conviens pas, rentrons donc à la maison, au moins j’ai la soirée pour moi, ce soit tout va bien – le chantage affectif est oublié – mais pourquoi je me mets dans de tels états ?, Indian Summers

Mercredi: brainstorming, choisir des rhums, trop manger (habitude que je cherche à éliminer mais c’est très difficile avec les quantités vendues en magasin – une fois, j’ai vu une « kid’s portion » et c’était parfait), Masterchef

Jeudi: je serais bien restée travailler à la maison avec toute cette pluie, trop de choses à faire en trop peu de temps, racheter plein de produits Rituals et un nouveau sac à dos, réussir le défi de préparer moins à manger et ne pas avoir faim, Masters of Sex, Masterchef

Vendredi: il n’y a personne au boulot…, toutes ces petites tâches prennent finalement toute la journée, Death metal in Angola, Gardener’s World

Samedi: se dépêcher toute la matinée, resto à midi avec papa, un peu trop bu, sieste, lecture, Masters of Sex

Dimanche: pas très bien dormi et dans un état un peu cotonneux, un court moment de couture entre les lessives et le ménage, en route pour de nouvelles plantes, bilan: des clématites, des herbes aromatiques et quelques bulbes d’été, une bonne heure de jardinage, préparation des bacs du mini-potager, ce roman est le pire de ce que j’ai lu depuis longtemps mais faisant partie d’un challenge je m’accroche encore peu, un très bon repas: côtes d’agneau de lait poivrons et courgette grillée et caviar d’aubergine, Masters of Sex