From worries to dreams

Découvert via Do you yoga comme moyen pour mieux s’endormir, je me disais que le “thought sorting trick” pouvait constituer un bilan régulier de mes pensées à un moment donné. C’est un moyen d’exprimer ce qui me travaille, me pèse mais aussi de penser à des choses meilleures et donc d’évacuer les plus difficiles.

Worries (soucis et tracasseries): ne pas recevoir de réponse à un mail important concernant mon avenir au travail et du coup avoir une fois de plus l’impression que je n’existe pas et que je ne suis pas importante

Fear (peurs et angoisses): ne pas savoir quoi faire le jour où je perds mon travail (très probable en 2017), voir mon père perdre la tête lui aussi, me retrouver seule dans une situation difficile (maladie par exemple)

Anger (colère): de me laisser entraîner dans des disputes inutiles qui me troublent pendant plusieurs jours

Sadness & guilt (tristesse et culpabilité): triste de voir quelqu’un que j’aimais perdre le fil de sa vie et refuser toute aide (ça pourrait être de la colère aussi), les 10 ans du décès de ma maman (écrire un billet sur le sujet m’a beaucoup aidée)

Dreams and desires (rêves et désirs): rencontrer quelqu’un qui m’aime et que j’aime (et qui a son permis de conduire – ça a l’air bête, mais je n’aime pas conduire et cela me cause souvent du souci, allant jusqu’à des insomnies), voyager (faire des road trips), trouver un travail qui me correspond

Je répéterai l’exercice parce que je me rends compte que ça m’aide. Mardi, je ne me sentais pas bien du tout, aujourd’hui cela va déjà beaucoup mieux. N’hésitez pas à faire de même !

6 thoughts on “From worries to dreams

  1. Ouch, ça a l’air douloureux comme exercice, mais intéressant.
    Ce qui est clair, c’est que le côté pro te bouffe énormément😦 bon courage avec ça (et tout le reste, bien évidemment).

    1. c’est en effet intéressant parce que ça remet en place certaines choses.
      Oui, tu as raison, le côté boulot n’est pas rose alors que plein de gens seraient jaloux de mon boulot. Il faudrait que je trouve des stratégies pour que cela se passe mieux. On verra dans quelques mois quand je répéterai l’exercice !

  2. C’est intéressant comme exercice. Je le ferai à l’occasion pour remettre les choses dans des cases. Si tu veux discuter avec une chercheuse d’emploi (moi😉 ) actuellement on peut se programmer ça (j’ai mis en pause plein de choses mais pas ça). Je n’ai aucune compétence en matière d’orientation professionnelle mais je peux renvoyer la balle lors de tes réflexions. Papoter de ça sans pression et avec liberté et créativité est peut-être moins stressant que de le garder dans un coin de ta tête ou de l’aborder sous la contrainte? Je ne sais pas. Mais la proposition est faite🙂

  3. Carrément d’accord avec Shermane, je t’admire d’avoir rempli l’exercice, moi pour le moment, je ne m’en sens pas le courage.

    1. Tu n’es pas obligée de le publier, tu peux juste rassembler tes pensées. Ou juste réfléchir au premier point et au dernier, puis compléter par la suite. Et crois-moi, ça aide !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s