Transparent (Random remarks about…)

Parfois, j’ai envie de parler des séries que je regarde mais sans spécialement écrire un texte complet et structuré, ce que d’autres font déjà très bien. Voici plutôt un billet avec mes remarques décousues.

Transparent est une série produite par Amazon et racontant l’histoire de Mort/Maura, un père de famille d’une soixante d’année qui décide de vivre son amour du travestissement au grand jour. La série commence au moment où il doit l’annoncer à ses enfants, deux filles, Sarah et Ali et un fils, Joshua. (taux de spoil: 15%)

  • Les enfants sont particulièrement énervants, égoïstes, imbus de leur personnalité et ont tendance à tous parler en même temps.
  • En parallèle avec le coming out de leur père, ils ont tous des relations sexuelles très présentes et cherchent encore leur identité. La fille aînée, mariée – deux enfants, commence une relation avec son ancienne amie d’université. La plus jeune essaie de tout, du grand mâle africain musclé au transexuel female to male, ne sachant pas elle-même si elle doit s’habiller comme un homme ou une femme. Joshua, lui, est un sex-addict invétéré et drague toutes les femmes.
  • Le seul qui semble normal dans l’affaire, c’est justement Mort/Maura, montré avec beaucoup de tendresse et de douceur.
  • Toutes les scènes dans le “camp” pour travestis sont magnifiques d’humanité.
  • La mère, l’ex-femme de Mort/Maura, est pour moi le modèle type de la femme juive mais je peux me tromper. Je l’ai trouvée assez antipathique, surtout quand elle veut la mort de son second mari malade et inconscient parce qu’elle ne veut plus s’en occuper (mais le mettre à l’hôpital n’est pas une option non plus pour elle).
  • Je me suis demandé pendant toute la série si le complexe d’appartement dans lequel va vivre Mort/Maura était influencé par le style tiki. En cherchant sur le net, il n’y a aucune référence. On parle plutôt de style “Palm Springs” des années 50.

  • J’ai adoré la maison familiale, j’aimerais vivre dans ce genre de bâtiment, à flanc de colline.
  • Celle du Joshua par contre m’a laissée indifférente, trop moderne, trop blanche, trop aseptisée. (lien vers les lieux de tournage, avec Google street view)
  • Le générique a un côté psychédélique années 70 qui me plaît beaucoup.
  • C’est bien parce que les épisodes étaient courts que j’ai regardé jusqu’au bout. Au milieu de la série, j’avais juste envie d’arrêter, énervée par le blabla incessant de toute la famille. J’ai bien fait de continuer cependant et je me demande comment la série va évoluer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s