Lists

Je suis une fille à listes: je fais ma liste de courses, de livres à lire, de séries et de films à regarder dans un genre ou un autre (j’ai envie de regarder du cinéma japonais/asiatique pour le moment, mais je ne commence pas tant que je n’ai pas établi une liste – oui, ma « listitude » va jusque là). Et je m’y tiens. D’ailleurs, il vaut mieux pour les courses. Je fais aussi des listes de choses à faire le w-e ou les mois qui viennent, des listes de pays à visiter… et là c’est tout différent. Les listes sont là, elles me guident un peu, dans un moment d’inaction ou d’incertitude, mais le plus souvent, je ne les suis pas. Je comptais aller en ville samedi pour faire quelques courses et visites, mais mon itinéraire pourrait changer en cours de journée en fonction de critères dépendants ou indépendants de ma volonté.

C’est pour cela aussi que je ne choisis pas de mot pour guider mon année, j’ai envie de pouvoir vivre selon ce qui vient et de changer d’attitude si j’ai envie. J’ai lu avec plaisir tous vos billets qui en parlent et je les retiens, parce que ça me donne des idées mais je ne me limite pas à un, et pas juste pour une année. Cet article de Tiny Buddha résume bien ce sentiment sur lequel je n’arrivais pas à mettre des mots: je ne me laisse pas guider par des listes pour trouver mon bonheur. Je le trouve ailleurs, en étant juste moi et en faisant les choses que j’aime, en suivant le cours de la nature et des événements.