Goat Mountain

David Vann, Goat Mountain: un garçon de 11 ans part à la chasse aux cerfs avec son père, son grand-père et un ami. Pour la première fois, il est autorisé à en tuer un; c’est un rite de passage familial. L’irréparable se produit dès les premières pages. Les réactions des différents personnages sont diverses, entre une violence extrême et une ignorance totale. David Vann décrit avec minutie la nature, rythmant le récit par des phrases très courtes, très sèches, aussi inhospitalières que le terrain sur lequel évoluent les protagonistes. Au fil du récit, il allonge ses phrases, entre de plus en plus dans la tête de l’enfant, le narrateur principal, et il oscille entre réalité et mythe, influencé par les récits bibliques. Autant j’ai énormément apprécié les descriptions de la nature autant ces parties plus mystiques m’ont moins intéressées, mais ce roman est malgré tout grandiose et l’auteur, une de mes découvertes de l’année. Je me doutais bien que je ne serais pas déçue en choisissant un roman chez Gallmeister, spécialisé en “nature writing”. Un excellent roman, entre violence et sentiments exacerbés, se déroulant dans un décor qui prend vie.

J’ai reçu ce livre gratuitement dans le cadres des Matchs de la Rentrée Littéraire de Price Minister. 

Book_RATING-40

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s