Pour en finir avec Eddy Bellegueule

Edouard Louis, Pour en finir avec Eddy Bellegueule: j’étais prévenue par les diverses critiques lues sur le net: ce récit est dur et cru. Il raconte l’adolescence d’Eddy, un garçon habitant dans le nord de la France dans un petit village, dans une famille de “prols” comme on dirait en Belgique. Dès son plus jeune âge, il se rend compte qu’il n’est pas comme les autres: il est attiré par des choses plus féminines et n’en a rien à faire du machisme ambiant des hommes qui l’entourent. Tous les jours, il se fait tabasser à l’école. Il cherche à être normal, se trouve une petite amie mais ça ne lui réussit pas vraiment. C’est un récit qui dévoile la difficulté d’être homosexuel aujourd’hui, pas loin de l’endroit où je vis, dans un milieu très renfermé sur lui-même. Je recommande la lecture de ce livre !

Book_RATING-40

2 thoughts on “Pour en finir avec Eddy Bellegueule

  1. Il y a beaucoup à dire sur ce “roman”.Et sur les auteurs en général qui s’inspirent de leur vie et de la vie de leurs proches sans limites (le vrai nom d’Edouard Louis est Bellegueule et ses frères et soeurs ados ont des comptes FB sous ce nom,résultat,ils se sont faits harceler au collège…).
    Je trouve aussi louche qu’un gamin issu d’un milieu aussi “quart-monde” ait une telle culture et un tel don pour l’écriture à 21 ans alors qu’il n’a quitté sa famille que depuis peu,donc n’a pas eu le temps de se créer un bagage aussi riche.Serait-ce juste un coup d’édition? Peut-être,mais après tout,c’est bien écrit “ROMAN”.Sauf qu’il joue sur les 2 tableaux car il est clairement plus que sous-entendu qu’il s’agit de sa vraie vie.
    Néanmoins,malgré ce malaise,j’ai beaucoup aimé et de toutes façons,les écrivains de servent de la vraie vie depuis que la littérature existe,c’est leur droit,il faut juste espérer ne pas retrouver un jour notre intimité dans leurs pages…

    1. Tes questions sont légitimes, et je me les suis également posées. En même temps, je pense qu’une fois au collègue, il est sorti de son milieu et il a eu le temps de se créer une culture.

      Est-ce que mon intimité dans les pages d’un roman me ferait peur ? Je ne sais pas, tout dépend comment elle est présentée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s