Short diary of the week (76)

Lundi: profiter de ce jour de congé non férié pour faire quelques courses en vue de mon voyage, après autant de mois sans en vendre le Delhaize avait de nouveau ma tarte aux bananes préférée, le haut est cousu – reste le bas, changer des euros en dollars et acheter une poêle à griller en soldes, le pharmacien voyant ma crème solaire se doutait bien qu’elle n’était pas pour ici, terminer le marathon Bron et m’intéresser plus au design scandinave qu’on voit dans la série qu’à l’histoire

Mardi: mais pourquoi cette table se remplit-elle tout le temps de brol ?, ramasser les feuilles et protéger le palmier avec celles-ci, vais-je avoir la patience pour terminer cette robe aujourd’hui ? presque – il me reste l’ourlet, chaque fois que je lis dans le canapé je me dis que j’ai besoin d’une lampe de lecture – sauf qu’il n’y a rien qui me plaît chez Ikea (et je n’ai pas eu l’occasion d’aller voir ailleurs), un dernier épisode de Downton Abby aussi mou que le reste de la saison, Masterchef The Professionnals

Mercredi: en fait je ne me sens pas si mal seule mais j’ai repéré les moments où ça coince: à l’heure de l’apéro et du repas, grrr google maps ne fonctionne pas, soirée tv de bêtises, première crise d’angoisse pré-voyage

Jeudi: aïe je sens que ça va être une journée de maux de tête et de courbatures, et en effet, et c’est pénible, c’est bien les patrons avec juste deux pièces – dont une qui est un long rectangle, oh il rentre juste sur le bout de tissus à zèbres que je viens d’acheter, où Hell on Wheels est encore pire que The Knick au point de vue chirurgie barbare, Masterchef avec un gin tonic qui fait partir les courbatures – on a toujours dit que la quinine c’était bon, non ?

Vendredi: début de rhume ou pas début de rhume ?, heureusement c’est vendredi, une longue journée sombre – la météo plus que mon humeur !, Northwest Passage (1940) de King Vidor ou comment la vision des Indiens a fort évolué: j’ai failli arrêter de regarder le film à cause du racisme extrême mais la seconde partie est plutôt un film de survie

Samedi: heureusement qu’il y a le jaune des feuilles pour illuminer un peu ce temps pluvieux, quelques courses puis cocooning sous la couette, une deuxième mini crise d’angoisse – j’espère que je suis bien guérie suite à mon opération – parfois ça pique encore un peu mais pas plus qu’avant et je n’ai pas de douleur longue et insupportable, The return of Frank James (1940) de Fritz Lang – ça ressemble bien plus à un western comme je les aime

Dimanche: faire des photos de ma robe pour le concours sous la bruine, mon ordinateur est mis à jour et le problème d’iPhoto résolu, les médicaments sont triés et le meuble rangé, La Comtesse de Julie Delpy – déjà vu mais j’avais oublié l’histoire et j’ai eu envie de le revoir suite à ce billet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s