Sadness

Il est arrivé quelque chose il y a quelques jours. J’ai pensé pouvoir m’en débarrasser, l’oublier, ne pas me laisser toucher mais comme mes mauvaises nuits de sommeil ont recommencé, il est peut-être important que j’en parle. Je pensais que je ne dormais pas bien à cause de la présence de diane, et en effet, une fois parti, j’ai mieux dormi. Si je dors à nouveau mal, il doit donc y avoir une autre raison. Et comme ce blog est une manière de m’exprimer, je le fais ici.

Quand j’aime quelqu’un, c’est de tout coeur, et il en est de même dans mes amitiés. Si je considère que certaines personnes sont proches de moi, je fais de mon mieux pour les soutenir et les comprendre, même si parfois c’est maladroit. Et je ne m’offusque pas si elles ne pensent pas tout à fait comme moi. Parfois on en discute, parfois il y a même un peu d’animosité mais en général, ça passe et la relation n’est pas brisée. Bref, j’ai été choquée par la violence avec laquelle quelqu’un que je considérais comme proche m’a exclu de sa vie suite à un échange de mails. J’ai dit certaines choses que je pensais, en espérant que ce serait le début d’une discussion sur ce qui n’allait pas. J’avais déjà encaissé plein de remarques de la même personne il y a quelques années et j’ai tenté d’y remédier, de changer pour le mieux. Ici, je me suis retrouvée devant un mur. Et cette violence me choque. Je ne suis juste pas comme ça… je tente toujours de trouver une solution qui ne fasse pas trop mal. Mais chacun est différent.

Oh, je suis sûre que beaucoup d’entre vous connaissent la personne en question, ce qui rend cet article encore plus difficile à écrire. Et cela implique que je dois revoir certaines amitiés, qu’il y aura des camps à choisir, des activités où je ne serai plus invitée, ou bien ce sera elle qui ne sera plus invitée. Je sais aussi que sa sphère d’influence est grande. Tout cela est vraiment dommage en fin de compte mais je ne peux plus rien y faire. Je vais sans aucun doute ressortir de tout ça plus forte, plus sûre de moi mais ce n’est pas aussi simple et rapide que prévu.

 

6 thoughts on “Sadness

  1. Tout ceci est effectivement triste et moi aussi,ça me dépasse,les gens hypers intransigeants envers les autres car je suis très (trop?) tolérante et pas rancunière (mais j’ai la mémoire longue,cela dit).
    La dureté en général ne me plaît pas bien que certaines personnes peuvent se montrer sèches pour cacher leur fragilité (psychologie de bazar,bonsoir) et parfois sont plus fiables que d’autres qui paraissent hyper cools et toujours sympas..!
    Bref,je te souhaite que cet épisode trouve un meilleur dénouement et que tu te réconcilieras avec elle car une amitié de plusieurs années mérite qu’on fasse le max pour la sauver.

    1. Moi aussi j’ai la mémoire longue, mais je ne suis pas trop rancunière. Juste un peu, mais ça peut vite évoluer vers quelque chose de plus positif.
      Il y a par contre peu de chances que cet épisode trouve un dénouement positif, pas à cause de moi, parce que je suis ouverte à la discussion mais à cause d’elle, qui ne l’est pas du tout. Je devrai m’habituer à cette idée….

  2. Je viens lire ici et je lis ce texte qui, je te l’avoue, m’attriste pour toi mais ne m’étonne pas… Car nous avons je pense été expulsées de manière violente par la même personne.
    Quelques années plus tard, je m’en porte très bien, je ris même à cette intransigeance qui m’avait tant blessée au moment même. Car j’y vois maintenant de la non-franchise, de l’immaturité affective et même un sentiment de supériorité qui ne m’intéresse pas car je ne cotoie pas de personnes ainsi au final.
    Je suis une personne sèche (pour me protéger, AnneSo n’a pas tort dans sa psychologie de comptoir) mais je suis fidèle, ouverte à toute discussion et j’aime mes amis sans compter, quitte à leur dire quand je trouve qu’ils ne prennent pas la bonne direction. S’ils continuent sur la route empruntée, tant que cela n’influe pas sur mes idéaux, je demeure à leur côté.

    Je me rappelle notre dernier godet toi et moi. Je me rappelle combien tu avais tant parlé de cette personne, au point même d’en oublier la souffrance que moi j’avais pu vivre. Mais je ne t’en ai pas tenu rigueur même si j’ai à ce moment bien compris que toute relation avec toi n’était pas possible, alors que j’avais été très franche quant au départ de Diane dont certaines personnes de ton entourage étaient également informées et ne t’en avaient même pas fait part.

    Là où je ne te rejoins pas du tout, c’est sur la sphère d’influence… Rapport à un blog ? Un blog ??? Laissez-moi rire ! Je ne dis pas qu’on ne peut pas rencontrer de belles personnes sur le net, via un blog (j’y ai rencontré une personne qui est devenue une sincère et véritable amie) mais pour cela, il faut construire l’amitié, l’entretenir, se voir en dehors du net, parler de véritables choses qui nous touchent. A mes yeux c’est cela, la véritable amitié…

    Ce petit mot t’est destiné car je suis attristée de lire une fin pareille, c’est très violent et j’en sais quelque chose… mais je suis l’exemple vivant que l’on s’en remet =) Et qu’effectivement on en ressort bien bien plus fort ! Navrée d’écrire cela ici, j’aurais préféré le mail mais je ne l’ai pas trouvé sur ton blog…

    1. Sans doute que dans quelques années, j’en rirai aussi…
      Je suis désolée si je t’ai blessée, je ne m’en suis pas rendue compte. Sans doute que j’aurais aimé le savoir tout de suite, mais c’est trop tard.

      De mon côté, j’ai déjà rencontré plusieurs personnes via des blogs et certaines sont devenues des amis, parfois même sans qu’on se rencontre très vite mais toujours en discutant pas mal en dehors du blog.

      (et mon mail est sur la page “about”😉 et je pense que via un message fb ça aurait été possible aussi)

      1. J’ai sincèrement craint que tu ne voies pas mon mail sur facebook, car comme nous n’y sommes plus en contact, mon message aurait peut-être basculé dans les ‘autres’. Par contre je prends bonne note du ‘about’.

        Tu sais, si je ne t’ai pas dit que ça me blessait, c’est tout simplement parce que je ne m’en rendais pas compte, sinon bien entendu que je t’en aurais fait part =) Une sorte de petit acte manqué dirons-nous.

        Je suis soulagée d’avoir commenté cependant ! Car si nous nous croisons un jour quelque part (je vais un de ces quatre aller zyeuter le bar de l’hôtel Berger), je pourrai venir te taper la bise avec le sourire. Cela me ravit car je gère si mal les conflits… Même si conflit il n’y a jamais eu…

        Bon voyage à toi, Miss !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s