Postcards of Paris (III)

Un réveil matinal après une nuit sans air – les tropiques à Paris. Et une tranche de vie de famille. Cette journée sera fort différente, je ne serai pas tournée vers moi-même, j’aurai de la compagnie et de la conversation (et j’en oublierai de faire des photos).

Toutes ces robes années 50… je ne saurais laquelle choisir, je les prendrais bien toutes. Les détails de coupe, les broderies, le choix du tissu, rien n’est laissé au hasard. Il est juste parfois difficile de bien les admirer à cause du monde – des femmes essentiellement.

Se retrouver dans un des centres touristiques, près du Louvre, voir la foule, se promener au Palais Royal à la recherche de la boutique de Serge Lutens. Un décor sombre et quelque peu gothique qui se marie parfaitement aux parfums proposés. Une hésitation, mais non, je préfère attendre.

Un décor de rêve pour le repas de midi et un endroit dans lequel je ne serais jamais entrée si mon amie ne m’y avait pas emmenée. J’imagine ce Café de la Paix au début du siècle, les dames en robes longues s’y promenant, froufroutant avec leurs jupons… J’imagine aussi les hommes avec leur dernière conquête, à l’insu de madame… Un Thaï mojito qui n’a plus rien à voir avec un mojito mais qui est tout simplement délicieux.

Montmartre est un autre monde. Je suis horrifiée par l’afflux de touristes, j’ai presque envie de fuir. Je trouve les magasins de tissus qui me tentaient. Je ne reviendrai pas les mains vides.

La fatigue se fait sentir, nous buvons encore un dernier verre. Les nuages sombres d’orage approchent, le blanc éclatant de la Basilique du Sacré-Coeur est encore plus flagrant. Il est temps de retourner à la gare du Nord. Les rafales de pluie crépitent sur le toit. Le retour me rend triste, tout comme les nuages gris dans le ciel. La maison sera vide et je rentre seule. Mais j’ai de beaux souvenirs qui me porteront jusqu’à mon prochain voyage.

5 thoughts on “Postcards of Paris (III)

    1. Merci de m’avoir lue. La dernière photo, c’est toujours Hipstamatic. Quand on secoue l’iPad, il choisit au hasard un combo lentille-film, et je trouvais aussi que le résultat était assez réussi. (Mais j’ai l’air bête quand je secoue très fort mon iPad😉 )

  1. Merci de nous avoir fait partagé ton periple. De belles photos. Le thai mojito est à base de quoi? A te lire tu apprehendes mieux de faire des choses en solitaire

    1. Le thai mojito est à base de gin (qui remplace le rhum), il y a de la menthe, mais aussi du gingembre et de la liqueur de pêche.
      Oui, je m’habitue peu à peu à des visites de villes en solitaire. Quelque part ça fait du bien, même s’il j’ai du attendre mes 41 ans pour commencer à faire ça !

      1. Il n’y a pas d’age pour apprendre les petits plaisirs! En t’en souhaitant d’autres, mais bien évidement 10 fois plus en duo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s