Things are moving… kind of

J’avais commencé une série de visites chez Coyote (énergéticien et massothérapeuthe) l’automne et l’hiver passé, et puis avant mon opération, je les ai interrompues, la douleur ne me permettant pas vraiment de passer à autre chose. Après l’intervention chirurgicale, j’ai été le voir en juin pour nettoyer mon corps des médicaments et produits anesthésiants. L’été, je l’ai passé très centrée sur moi-même, endurant dans mon coin mes problèmes de sommeil récurrents. Hier, j’ai finalement été le revoir. Je sais que certaines choses ne changeront pas avant la semaine prochaine (et je suis encore dans le doute pour la suite) mais j’avais besoin de cette visite. Un point important a été de parler de mon bureau au travail où je ne me sens pas très bien pour diverses raisons dont certaines indépendantes de ma volonté. J’ai pris quelques photos, et je les ai montrées à Coyote. Sa réaction a été immédiate. Trop de brol, trop de choses qui traînent (comme toutes les caisses de mes commandes amazon passées ou des boîtes à chaussures vides) et aucune âme, aucun objet qui me représente. Un bête calendrier au mur, mais pendu trop haut (j’ai récupéré un clou qui y était déjà). Une gravure isolée. Pas de plantes.

Je lui demandé des conseils, en lui disant que je ne voulais pas changer les meubles de place: j’aime voir la porte et qui entre, même si je tourne presque le dos à la fenêtre. Il m’a donc dit les choses suivantes: mettre les magazines couchés dans ma bibliothèque à la verticale, ranger tout ce qui n’est pas utile quotidiennement, jeter ce qui m’est totalement inutile, mettre à des endroits faciles d’accès ce que j’utilise tous les jours mais pas sur mon bureau, installer au moins deux plantes: une qui monte et une qui descend…. et il m’a rassurée en me disant que j’avais un espace de travail agréable. Je n’en suis pas complètement convaincue mais je m’en accommode; je préférerais un bureau avec vue sur le jardin, et non sur l’allée menant au parking…

Bref, ce sont les grands travaux aujourd’hui dans mon bureau !

5 thoughts on “Things are moving… kind of

  1. Intéressant. Très.
    La bordélique cyclique que je suis – singulièrement sur mes bureaux, au boulot comme à la maison : j’ai un “paper problem” – lis ceci avec beaucoup d’intérêt. C’est plein de bon sens. Et rassurant. Et encourageant.

    J’aime beaucoup l’idée de la plante qui monte et la plante qui descend.
    (Dans un autre domaine j’aime bien quand dans un repas il y a du cuit et du cru, par exemple.)

  2. Navrée pour le boulot, une vraie plaie quand c’est un endroit où on passe plus du tiers de ses journées.
    Mon bureau traduit plutôt bien ce que je ressens : il est quasi-vide, à l’exception de mes couverts, mon thermos et une carte d’anniversaire (histoire de). Mais je n’y suis pas malheureuse, ceci dit🙂

    1. entretemps, je m’y sens déjà mieux, c’est bien plus vide et plus rangé, et j’essaie de ranger mon bureau chaque soir, ou du moins en fin de semaine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s