A dash of… (I) – bar tools

Avec cette série d’article intitulée “A dash of…”, j’espère répondre à diverses demandes de lecteurs qui m’ont demandé des billets sur les cocktails. Il y a déjà divers articles sur le blog (categorie “cocktails/drinks) mais je n’ai jamais parlé des bases, ce que je compte faire ici. Ce sont des articles basés sur mes propres expériences, mais je m’inspire de ce que j’ai lu dans divers livres.

D’abord, le matériel:

  • le shaker: j’ai une préférence pour les shakers classiques en métal, avec couvercle. D’autres préfèrent le Boston shaker qui se compose d’un récipient en métal et d’un récipient en verre qui s’emboîtent. Le shaker que je possède s’emboîte très bien dans un grand verre genre “blanche de Hoegaarden”. Bref, ça ne sert à rien d’acheter les deux. Le modèle complet en métal permet aussi de filtrer la boisson, gardant les glaçons et éventuels morceaux à l’intérieur du shaker. Attention, ne jamais mettre de liquide pétillant dans le shaker (c’est du vécu !). Il faut aussi savoir que certains cocktails ne nécessitent même pas de shaker et se mélangent à la cuiller.
  • la dosette ou jigger: une dosette de type “diabolo” est bien utile, mais attention, cherchez-en une qui est entièrement graduée. J’en ai moi-même achetée une chez Habitat, promue par le barmen Manuel Wouters, mais elle n’est pas graduée. Bref, je vais partir à la recherche d’une autre. Idéalement, j’aimerais en avoir une aussi graduée en oz (ce sera pour quand j’irai aux États-Unis – ou si quelqu’un peut m’en rapporter une).
  • un couteau et une planche (de préférence celle qui ne sert pas à couper l’oignon et l’ail !) pour découper les citrons et les fruits éventuels
  • des bacs à glaçons divers. Les plus simples sont souvent les meilleurs. Et si vous devez préparer des cocktails en grande quantité, les supermarchés vendent de grands sacs de glaçons à plus ou moins 2 euros.
  • un presse-agrume manuel ou électrique
  • un muddler ou genre de pilon en bois qui ressemble à une mini batte de base-ball (je paraphrase Jeff Berry): je n’en ai jamais acheté mais reçu des dizaines avec des bouteilles de rhum

Moins nécessaires mais néanmoins utiles:

  • une cuillère à cocktails au manche torsadé pour faire couler certains liquides pétillants sans perdre les bulles (verser lentement le long du verre fonctionne aussi). Je pense avoir reçu la mienne avec une bouteille d’alcool: la période de Noël est assez prolifique en cadeaux divers, mais beaucoup de marques offrent des goodies tout le long de l’année.
  • une passoire à cocktails (ou strainer) dont on peut détacher le ressort pour mettre dans le shaker quand il y a du blanc d’œuf parmi les ingrédients pour faire une plus belle mousse
  • un blender. J’ai déjà tenté de piler de la glace avec le mien mais le bruit est assourdissant et le résultat moyen. Quand il y a d’autres ingrédients, cela fonctionne bien.
  • un bec verseur: j’en ai aussi reçu plusieurs avec des bouteilles d’alcool. Utile pour les toutes petites quantités
  • des touillettes ou swizzle sticks pour mélanger le cocktail et faire joli dans le verre. Les miens sont pour la plupart récupérés pendant des vols de Thai Airways.

Où acheter tout ça: Habitat, Alice Délice (mais il y a leur logo gravé sur le shaker), Inno (pour du matériel plus luxueux), amazon, Superbar (un site belge uniquement en néerlandais)…

13 thoughts on “A dash of… (I) – bar tools

  1. Merciiiii ! J’adore d’avance cette série de posts “a dash of…” Ici on adore les cocktails, on a quelques accessoires indispensables mais l’alcool coûte cher dans nos contrées alors on en fait avec plus de parcimonie que lorsqu’on vivait à Bruxelles ! Heureusement, on revient d’un roadtrip aux USA et on a ramené nos deux bouteilles réglementaires, bien moins dispendieuses qu’au Québec…le gin et le rhum épicé ont donc fait leur retour dans notre bar😉 Vive l’été !

    Bises

    1. mais dans la première partie de la liste, tu as quasi tout, non ? Il y a tout a fait moyen de s’en sortir avec juste ça. La dosette est bien utile mais si tu as autre chose pour mesurer des liquides, ça ira aussi. Et pleins de cocktails ne demandent même pas de shaker: un mojito par exemple se fait dans un verre.

    2. Nous on a juste un shaker métallique et sa dosette (petit kit de chez Delhaize, je crois, offert un jour à mon amoureux sur ma recommandation, hé hé). Et on arrive à pas mal de choses déjà rien qu’avec ça + un basique bouquin de recettes de cocktails. Bon, en fait, on tourne toujours autour des mêmes, question de goûts et d’ingrédients disponibles, mais je serai ravie d’en apprendre plus ici🙂 Avec peut-être des conseils de constitution du bar de base en moins de 10 bouteilles ?

      1. Je parlerai des ingrédients dans des articles suivants. Je n’ai pas réfléchi à “moins de 10 bouteilles”… ça peut être un exercice intéressant😉 ça dépend des goûts de chacun aussi.

  2. Je suis ravie que tu commences cette série. ça m’intéresse beaucoup et je me rends compte que pour préparer un cocktail, c’est comme se faire la cuisine, il faut aimer tant cuisiner que manger et prendre le temps de la préparation. Quoiqu’avec la pratique, comme en cuisine, le temps de préparation se réduit avec l’habitude, non? Pour l’instant je suis plus dans l’état d’esprit “un verre, tout de suite, vite, s’il vous plaît, c’est une urgence”😀 Mais je suis sûre que j’adorerai prendre le temps de tout ça. Je te lis attentivement.

    1. Pour le drink là maintenant tout de suite, il y a l’option gin & tonic. Un verre, deux ingrédients, des glaçons et hop. Le ‘ti ponch est bien aussi, mais demande d’avoir des citrons verts sous la main…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s