Le théorème du homard

Graeme Simsion, Le théorème du homard: quand j’ai commencé ce roman il y a quelques semaines, j’ai dû arrêter très vite. Je me reconnaissais trop dans le personnage principal qui a liste de desiderata immense par rapport à ce que doit être la femme de sa vie. Je l’ai repris un peu plus tard, me sentant un peu mieux à ce niveau-là (même si ma liste est toujours aussi longue et que je n’ai pas encore trouvé quelqu’un qui ne remplit même qu’une partie des cases). Le héros, Don Tillman est un professeur en génétique qui est le « Sheldon » parfait, sauf qu’il ne s’en rend pas compte (comme Sheldon d’ailleurs). Sa vie est organisée au mieux, tout est minuté et réglé mais il lui manque une chose: une femme. Pour la trouver, il établit un questionnaire détaillé lui permettant d’éliminer toute candidate qui ne répondrait pas à ses exigences (elle ne peut pas aimer la glace à l’abricot par exemple). Évidemment rien ne se passe comme prévu ! J’ai passé une très agréable après-midi (ah, les congés maladie !) en lisant ce livre, riant des mésaventures de Don et m’y reconnaissant de temps en temps. Bref, je conseille !

Book_RATING-40

2 réponses sur « Le théorème du homard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.