This week (24)

Je savais dès lundi que le short diary ne serait pas très intéressant et assez répétitif d’où un résumé de ma semaine. Le début a été consacré au travail: finir certaines choses et préparer mon absence. Mercredi matin, je stressais assez fort mais une fois arrivée à la clinique, tout le monde s’est bien occupé de moi. J’ai reçu un super Xanax qui m’a fait dormir même avant l’opération. (C’est là que je découvre vraiment le pouvoir de certains médicaments, moi qui n’en prends quasi pas !) J’ai l’impression d’avoir vécu un black-out complet: à un moment j’étais inconfortablement installée sur la table, sous une couverture chauffante et le moment après, j’étais dans mon lit. En fait trois heures s’étaient passées. J’ai pu rentrer chez moi très vite et je me suis réfugiée au lit pour cause de chutes de tension et de fatigue. La nuit a été mauvaise, j’ai eu très mal malgré les anti-douleurs mais le lendemain matin ça allait mieux. Depuis, je vais d’un fauteuil à l’autre, je cherche toutes les positions possibles qui n’impliquent pas la position assise (ça devient difficile à la longue), j’ai une armée de coussins et je soigne mes courbatures dues à ces positions bizarres. Avez-vous déjà essayer de surfer sur internet en étant couché ? Ce n’est pas très confortable ! Je n’ai pas trop mal en général grâce aux médicaments mais la fatigue est immense. diane s’est plus ou moins occupé de moi mais les relations sont parfois un peu tendues vu que je ne me sens pas très en forme. Ce serait bien si ça pouvait se passer différemment. En fait dimanche, tout s’est bien passé. Les prochains jours, vous verrez sur ce blog de nombreuses critiques de livres, ceux lus la semaine passée lors de mon premier congé maladie, ainsi que ceux que je dévore maintenant. Mon rythme est en gros d’un livre tous les deux jours. J’espère que le beau temps va continuer parce que « convalescer » au jardin, même sous une couverture est bien plus agréable que dans son lit. Je regrette certaines sorties, le concert de Jambinai mercredi et la foire Retrorama, mais je suppose que je pourrai me rattraper plus tard. Il valait mieux me débarrasser des douleurs au plus vite.