Les douze tribus d’Hattie

Ayana Mathis, Les douze tribus d’Hattie: j’avais lu une critique positive de ce livre qui est édité chez Gallmeister, un éditeur tout à fait recommandable. Et puis c’est un genre de chronique familiale. Hattie débarque à Philadelphie depuis sa Géorgie natale en 1923. Très vite, elle épouse August et des enfants naissent, cinq fils et six filles, ainsi qu’une petite-filles. Chaque chapitre suit un ou plusieurs de ces personnages à un moment précis dans le temps, entre 1935 et 1980, dévoilant un petit bout de leur histoire et montrant différentes facettes de la personnalité d’Hattie, un mère très froide mais combative. L’idée de l’auteur, dont c’est le premier roman, est bonne mais pour moi, il manque de liant entre les chapitres. J’ai plus eu l’impression de lire des nouvelles que de lire un roman. Je ne me suis jamais sentie prise par l’histoire et j’ai été contente de terminer le livre. Une petite déception donc.

Book_RATING-30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.