This week (19)

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Je parlais d’apaisement la semaine passée, celle-ci est plutôt centrée sur le doute et la déception. Et sur la constatation que l’instinct est une vilaine bête mais qu’il dirige en grande partie mes actions. Je pense aussi que je commence vraiment à me rendre compte de ma solitude. Et ça fait mal. diane est toujours là mais de plus en plus absent et la maison est vide, silencieuse. Mes douleurs ont repris, à cause du stress sans doute. J’ai un nouveau rendez-vous chez le médecin ce mercredi et il m’annoncera très probablement que je dois me faire opérer. Et ça me fait peur parce que je ne sais pas si quelqu’un m’accompagnera ou me soignera quand je rentrerai.

Pour le côté positif, pour les petites « happy things », j’ai fait du jardinage, semé mes tomates, planté des bulbes d’été. Je me suis plongée dans un Joyce Carol Oates, en français, pour commander très vite la version originale après que me sois rendue compte que plus de la moitié des nouvelles n’ont pas été traduites. J’ai craqué pour un autre livre aussi, ainsi que pour des chaussures que j’attends avec impatience. Je me suis plongée dans Broadchurch parce que David Tennant joue dedans mais en fait, il est un peu nul. Les autres personnages jouent bien mieux.