Le vide

Je parlais hier de ce grand vide. J’en ai parlé hier soir à Coyote et il m’a pas mal aidée. C’est normal que ce vide soit très présent pour le moment. Pendant des mois, j’ai retiré de ma vie tout ce qui pouvait gêner au bon fonctionnement de mon couple. Et comme cela ne se passait pas très bien, j’ai supprimé énormément de choses. Mais ce qui est positif, c’est que maintenant, il y a plein de choses à construire, à créer, à installer pour que ce vide ne soit plus omniprésent. Et c’est à ça que je vais travailler dans les prochains mois.

Et comme disait Armalite, le printemps est précoce cette année; ça donne plein d’espoir pour de nouvelles choses. Je n’ai pas (encore) autant d’activités prévues qu’elle mais parmi les miennes, il y a la troc-party, la suite des semis, tous les travaux de jardins qui prennent pas mal de temps en avril-mai-juin, la création de deux jardins (ou du moins donner de l’inspiration) et sans doute d’autres choses…

7 thoughts on “Le vide

  1. Quand je vais vraiment mal, multiplier les activités (seule ou avec des gens) est la seule chose qui m’aide. Au début je n’ai pas envie, le coeur n’y est pas, mais je sais qu’à force, ça finit par agir et me regonfler le moral. Au minimum, ça m’évite de trop ruminer…

    1. Mais comme tu dis, le début est souvent très difficile. C’est pour ça que je me suis fixée un but: au moins une fois par semaine voir des gens autres que dans la cadre du travail. Pour le moment, tout va bien, j’en suis même plus souvent à deux fois. Mais je sens aussi que plus risquerait d’être trop. J’ai besoin de mon cocon de calme😉

  2. C’est très intéressant ce que t’a dit ton ami(e ?) Coyote.
    Effectivement,tu as du faire énormémént de concessions et il est temps d’être à nouveau “toi”,sauf que ça ne se fera pas d’un claquement de doigt…
    Si tu n’es pas hyper sociable,ce n’est pas une “tare” du tout,il faudrait juste peut-être cultiver quelques amitiés,pas besoin d’en avoir une ribambelle,juste ceux qui sont précieux et avec qui tu es vraiment bien.

    1. (Coyote, c’est “il”)
      Merci, ce que tu dis me rassure. Je n’aime pas les grands groupes et activités avec plein de gens. Mais je sais que j’ai une série d’amis avec qui je peux faire des sorties en duo ou trio et ça me convient bien.

  3. Ce que tu as écrit raisonne curieusement pour moi. Célibataire, j’allais au musée, dans les fest-noz… choses que je ne fais plus aujourd’hui (ou très rarement). J’ai l’impression de ne plus en avoir besoin , et en même temps, ça me manque un peu. Même si ça se passe bien, dans le fond je me sens un peu piégée…
    Petit à petit, sans te brusquer, tu vas retrouver de nouvelles marques, j’en suis sûre !

    1. En même temps, quand on est en couple, le temps est occupé par d’autres choses. Mais il est clair que les dernières années, les sorties me manquaient un peu quand même.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s