Short diary of the week (54)

Lundi: réveillée par la tempête, changement de programme: pas de jardins de Kew mais bien une promenade shopping et musées au hasard de mon parcours, hamburger à midi dans un joli resto, deux nouveaux pensionnaires – un chat et un dragon, les joues en feu à cause du vent

Mardi: déçue: les jardins sont toujours fermés, trouver autre chose à faire et finalement se décider pour le Victoria & Albert Museum, expo sur la mode des années 80, mezze libanais, shopping sans rien acheter, mal aux pieds, Eurostar, métro, pieds, dispute pour mon retour

Mercredi: insomnies toute la nuit, épuisée, triste, déçue, journée à oublier pour mieux repartir demain, trois épisode de Dr Who

Jeudi: retrouver La Princesse et Armalite au Tai Hon et manger des scampis secs et piquants, les suivre dans le centre puis aller à Saint-Gilles acheter du tissu, regarder la fin d’Only God forgives avec diane, agréable dîner entre amis

Je n’ai pas écrit la suite, je crois que l’exercice va prendre fin, en tous cas sous cette forme. J’ai fait beaucoup d’efforts pour être plus positive, et ça a fonctionné, mais le changement d’heure a fait plus que troubler mes rythmes de sommeil. Mes journées à Londres ont été agréables mais j’avais le sentiment d’avoir constamment été à côté de moi, pas tout à fait présente. Et depuis que je suis rentrée, je ne me sens pas très en forme: j’ai eu des grosses insomnies et plusieurs disputes avec diane. Il y a eu du positif: j’ai terminé de coudre une robe, j’ai regardé plein d’épisodes de Dr. Who mais j’ai un goût de trop peu. Les semaines qui viennent vont être chargées au travail. Heureusement j’ai encore presque deux semaines de congés à prendre (mais sans avoir d’idée précise sur comment les occuper). Bref, je passe par une phase une peu négative mais j’espère bien retrouver très vite l’énergie et la positivité des semaines précédentes.

Avez-vous des idées pour une autre forme de journal ? ou des idées pour que je retrouve mon moral ?

4 thoughts on “Short diary of the week (54)

  1. Peut-être un journal photographique, qui ne dirait pas tout mais qui mettrait l’accent sur les belles choses uniquement, du coup. Le lire t’offrirait en retour une autre impression de ta vie. Ou fixer une activité nouvelle/un peu hors du commun, même légèrement, par semaine, pour mettre un coup de fouet au moral et au journal? Ou séparer le positif du négatif dans un journal en deux parties et garder en tête et oeuvrer à ce que le positif à la fin soit équivalent ou plus grand que le négatif?
    Ce “short diary” semble t’avoir apporté ce qu’il pouvait t’apporter sous cette forme (repérer tes rythmes d’insomnie, si je me souviens bien, par exemple), pourquoi pas penser un prochain en fonction de tes besoins, pour que la nouvelle forme vienne t’aider dans une nouvelle démarche?
    Concernant le mauvais moment que tu passes, je suis désolée de le lire et j’espère avec toi que ça va vite passer. Je sais qu’il faut toujours essayer de changer la donne et de remonter la pente mais une des choses les plus utiles que j’ai apprise ces dernières années, c’est de reconnaître les moments où je suis trop “bas” pour émettre des solutions et où y réfléchir ne fait que m’épuiser/me tirer vers le bas car rien ne marche. Dans ces cas-là, je m’octroie le droit de dormir/fonctionner en mode automatique pendant une journée ou deux, le temps que l’énergie revienne d’elle-même. Quand je sais que rien de bon ne sortira de mon esprit fatigué, je me délie de l’obligation morale de me débattre tout le temps, du moment que cela reste momentané et que ça ne s’installe pas dans la déprime, bien sûr.
    Bref, tout ça pour te dire “repose toi et de là où je te lis, avec un jour de décalage, j’espère que tu entrevois le retour d’un peu d’énergie (ou au moins un second souffle avant les vacances)”🙂

    1. Merci, Ness, pour ce long commentaire !
      Aujourd’hui, je me sens déjà mieux, c’était sans doute un moment creux, sans doute aussi lié au changement de température et d’heure. J’espère que ça ne se renouvellera pas trop souvent.

      Ce matin justement, je pensais au journal photographique mais j’ai peur de me répéter. Je fais tous les jours le même trajet et me retrouve toujours aux mêmes endroits. Je vais quand même y réfléchir pour trouver une formule intéressante.

      Le short diary m’a en effet apporté des choses, et je le continuerai peut-être juste pour moi, par écrit, dans un carnet.

  2. Le short diary me manquera, j’y passais régulièrement, et toujours furtivement ce qui veut dire que contrairement à d’autres lecteurs le style compact me convenait bien, pas besoin de densité pour aller à l’essentiel. Sans savoir vraiment qu’y trouver/chercher, j’y piochais, des fumets, des humeurs, des saisons, je n’ai pas été débordée par la contenance négative ou alors c’est mon côté élagueur qui a fait le boulot. Voilà.

    1. Je ne pense pas que je vais tout à fait abandonner… la formule ne me plait plus tout à fait mais je réfléchis à autre chose (il me faudra peut-être quelques semaines).
      Merci en tous cas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s