Short diary of the week (51)

Lundi: me sentir très fatiguée – c’est très certainement mon corps qui réagit à l’activité physique de dimanche, traiter des listes et découvrir des problèmes, steak frites, Downton Abbey particulièrement ennuyeux – tout comme l’était la haute société à l’époque, Dr. Who

bonus (liés au challenge anti-morosité d’Armalite): c’était le jour où il fallait donner des compliments… je n’ai pas trop réussi mais je m’efforce de le faire tous les jours, ça compense !

Mardi: très mauvaise nuit, c’est le bordel dans le métro – mon temps de trajet a été doublé, c’est le sujet de discussion de ce matin, des problèmes de concentration, Dr. Who puis le deuxième épisode du documentaire sur la Red Star Line

bonus: là où je mesure ma chance: le contenu de mon travail est très intéressant (c’est ce qui compense pour le reste), je suis entourée de bons amis, voisins et collègues, je ne vois que peu ma famille mais je sais que je peux retomber sur elle au moindre problème (la bonne éducation catholique sans doute ?), pas de soucis financiers, pas de soucis de santé ni d’allergies alimentaires

Mercredi: cumbia, Inde, difficile de ne pas déprimer quand rien ne bouge et qu’on n’y peut rien, 25 minutes de vélo mais c’est dur quand on a mal au dos, L’image manquante de Rithy Panh – intéressant mais pas tout à fait convaincant – même si je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui me dérange

bonus: l’idée était de changer sa routine mais de ne suis pas très bonne à ça. J’ai cependant fait du vélo d’appartement en rentrant du boulot

Jeudi: sortir le manteau et l’écharpe, réunion, me voilà programmatrice de concert et d’événements – encore faut-il les trouver, malgré des douleurs aux épaules je me sens quand même plus énergique, Dr. Who

bonus: acheter des fleurs mais j’ai encore celles de samedi ! Je retiens l’idée pour plus tard !

Vendredi: médecin, réunion, faire les choses courantes, poisson au lait de coco et épices thaïes, Dr. Who

bonus: pour le moment, j’utilise tous les jours des huiles essentielles !

Samedi: avoir envie de coudre un manteau et de réapprendre à tricoter, changement de plans: shopping en ville, roulades de veau farcies aux champignons, tomates séchées et fromage frais – pas mal pour une recette improvisée, Dr. Who

bonus: je n’ai rien fait de neuf mais j’ai quelques envies

Dimanche: très mal dormi, braver la météo pour aller au cours de zumba, rentrer crevée, chute de tension, rangement, sieste, couture, Dr. Who

bonus: créer mon refuge secret… j’y ai réfléchi mais cela n’a pas vraiment abouti. Je me rends compte après cet exercice et celui de la semaine passée que je bloque sur ce genre de choses. A creuser donc.

4 thoughts on “Short diary of the week (51)

  1. Bon courage pour ces problèmes physiques. Peut-être que ton corps s’habituera-t-il un peu plus à chaque fois ?
    La tournure que prend Downton Abbey m’inquiète… Mais j’ai revu Hugh Bonneville une dizaine d’années en moins dans un film, ça m’a donné envie de me replonger.
    Quant à
    Dr Who… par où commencer quand on veut se lancer dans cette heu… série ?
    Enfin, je n’ai pas encore vu L’image manquante mais faut que je m’accroche. Début pas palpitant mais en même, c’est un docu, pas le dernier blockbuster.

    1. Mon massothérapeute m’a confirmé que mon corps allait s’habituer, je dois juste m’armer de patience !

      Pour Dr Who, j’ai commencé en 2005, avec la nouvelle série lancée par la BBC. Ce docteur-là reste le temps d’une saison et est assez sexy, même si le suivant l’est encore plus😉 Je dirais qu’en commençant là, on n’a pas vraiment besoin des éléments plus anciens parce qu’il réexplique un peu toute la mythologie en cours de saison.

      Voilà, c’est un documentaire… mais j’ai déjà vu plus passionnant mais bien plus ennuyeux aussi. Je préfère “Le sommeil d’or”: http://www.youtube.com/watch?v=EXkNr8k4DvY

  2. Je réagis un peu en retard, j’étais dans ma Bourgogne (comprendre, chez ma grand-mère de 92 ans qui a une forme incroyable, au fin fond de la campagne, sans internet ni rien !).
    J’ai vu “l’Image manquante” et j’ai trouvé le parti pris intéressant. Une chose m’a toutefois dérangée : le ton monocorde du narrateur qui, à certains moments, me donnait envie de décrocher.
    Le lendemain, j’ai regardé (sur le site d’arte : http://www.arte.tv/guide/fr/039213-000/khmers-rouges?autoplay=1) Khmers Rouges, une simple question de justice et j’ai été bouleversée par ce documentaire. Si tu ne l’as pas vu, apparemment il repasse début novembre : je te le conseille !
    Je n’ai pas vu “le sommeil d’or” : je vais donc m’empresser de palier cette carence !!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s