Le coeur cousu

Carole Martinez, Le coeur cousu: ce livre, je ne l’aurais probablement pas acheté, je suis en général attirée par les auteurs américains et vu leur nombre, j’ai assez à lire en me limitant à eux. Mais ce livre faisait partie d’un colis feel good reçu en juillet et la quatrième de couverture m’a de suite attirée: une histoire de couturière mélangée à une dose de sorcellerie, en Andalousie. L’époque est celle d’une guerre civile, mon histoire de l’Espagne est quasi inexistante mais un indice permet de situer les événements. Au détour d’un phrase, l’auteur cite l’invention du vaccin de la rage par Pasteur. Soledad raconte l’histoire de sa mère, une femme aux talents de couturière assez particuliers, son mariage puis son errance. Carole Martinez a un certain talent pour emmener le lecteur dans son histoire, de rebondissement en rebondissement, en introduisant des touches de magie et d’imaginaire, et surtout beaucoup de poésie. J’ai beaucoup aimé ma lecture, si différente de mes habitudes !

Book_RATING-35