Le champ électrique & American purgatorio

Dans l’entreprise « nettoyage de la PAL historique », je découvre de temps en temps des perles mais aussi malheureusement des livres que je n’aurais jamais dû acheter. Les deux suivants font partie de cette catégorie, et je n’ai pas eu de chance: je les ai commencés l’un après l’autre (et après Zebulon qui ne m’avait déjà pas passionnée).

Kerri Sakamoto, Le champ électrique: quelque part au Canada, un double meurtre est commis, celui de Chisako et de son amant canadien. Le récit est raconté par Asako, que je qualifierai de cruche tout à fait transparente, sans intérêt quelconque. A la moitié du livre, j’ai abandonné, lassée par un récit qui n’avance pas. J’ai tenté de voir qui est finalement l’assassin mais mon survol des dernières pages ne m’a pas permis de le connaître. Ce livre a pourtant eu quelques bonnes critiques mais manque vraiment de quelque chose.

Book_RATING-20

John Haskell, American purgatorio: Jack et Anne partent en visite chez ses parents. Sur la route, ils s’arrêtent et Anne disparaît. Un bon début de roman, sauf que Jack, le narrateur, a l’air ailleurs, a l’air de ne rien comprendre. Après 50 pages d’un récit un peu flottant, j’ai été lire les critiques sur le net et vu qu’elles n’étaient pas très bonnes. J’ai abandonné, ne désirant pas lire un roman du type « métaphysique » avec « un retournement de situation » à la fin.

Book_RATING-10