Eux

Joyce Carol Oates, Eux (Them): Eux est le troisième volume du Wonderland Quartet, premier que je lis en français depuis que j’ai commencé mon challenge et première (petite) déception. Est-ce dû à la traduction ? Non je ne pense pas (elle a d’ailleurs été revue pour l’édition de poche). Est-ce parce que la traduction reprend le texte d’origine ? Peut-être. Les deux premiers volumes ont été réécrits pour l’édition actuelle. JCO avoue avoir parfois changé plus d’un tiers des romans, raccourcissant certains passages, rallongeant d’autres. Et peut-être que ces changements rendent les romans plus digestes, plus actuels. Mais peut-être est-ce aussi la quatrième de couverture qui m’a induite en erreur, ne parlant que d’un des personnages, Maureen. Nous sommes à Detroit, pendant la Grande Dépression. Loretta est une jeune fille issue d’une famille pauvre. Le roman suit son histoire, son mariage, la naissance de ses enfants. Au fil des pages, le point de vue change: tantôt c’est son fils aîné, Jules, qui a la parole, tantôt sa fille, Maureen. JCO décrit les conditions de vie des milieux défavorisés dans une ville changeante, où les Noirs prennent de plus en plus de place. Elle décrit les sentiments de ses personnages, leurs parcours, leurs essais de s’en sortir (ou pas). Mais souvent, les descriptions de situations s’alanguissent et je me suis ennuyée. Espérons que le quatrième volume de la série sera plus passionnant ! Comme je l’ai en anglais, je pourrai confirmer si ma théorie est la bonne.

Book_RATING-30