Sortir de l’hibernation

Les disputes des derniers jours m’ont révélé une chose: il est temps que je sorte de mon hibernation. Elle s’est prolongée au-delà de l’hiver et cela fait quelques semaines que je ne peux plus mettre en cause les températures glaciales. Il est vrai que je déteste le froid et surtout, je n’ose pas conduire sur terrain enneigé et gelé (et puis la batterie de la voiture a fait des siennes cet hiver, ce qui n’a pas augmenté ma confiance en moi). Le souhait de tirer le plus possible de mes cours de couture a provoqué le besoin de beaucoup travailler à la maison, d’avancer le plus possible pour apprendre de nouvelles choses, à tel point que je préférais rester chez moi plutôt que d’envisager une sortie. Mes insomnies répétées m’ont pompé beaucoup d’énergie; je n’avais plus vraiment la force de prendre des initiatives. J’ai également eu quelques pincements au cœur quand je voyais qu’autour de moi des rencontres s’organisaient en semaine, tandis que j’étais coincée au travail (où le rose n’est pas la couleur dominante ces derniers temps). Les quelques invitations que j’ai reçues concernaient en général des rencontres en grand groupe, ce que je n’ai jamais adoré et je me sentais mal à l’aise, n’ayant pas envie de voir tout ce monde.

Mes disputes avec diane ont été provoquées en partie parce que lui sortait et que je me sentais un peu misérable à la maison (mais aussi parce que ses heures de retour annoncées étaient en totale inadéquation avec l’heure réelle et que j’ai donc souvent poireauté à me demander ce qui se passait). J’aurais pu inviter des amis à la maison et je ne l’ai pas fait, j’aurais pu sortir et je ne l’ai pas fait. Auparavant, je faisais souvent du shopping le samedi et c’était l’occasion de rencontrer des amis, mais je me suis désintéressée du shopping (ou je le case en fin de journée le vendredi ou après le cours de couture ou sur internet). Je suis une grande casanière et je l’ai toujours été, je dois souvent me faire violence pour sortir de chez moi et de ma bulle. Pourtant à force d’expérience, je sais que ce n’est pas bon pour moi et qu’il faut que je prenne l’air. Et c’est donc ce que je vais tenter de faire dans les prochaines semaines…

One thought on “Sortir de l’hibernation

  1. Article touchant. J’espère que cela vous profitera à tous les deux. il est parfois difficile de se faire violence quelque soit le but à atteindre mais les bénéfices en vallent souvent la peine🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s