Short diary of the week (21)

(En prime cette semaine, une photo par jour, pour un peu changer)

Lundi: retourner au travail et avoir la nausée, tenter de rattraper le retard – mission impossible, passer l’après-midi à faire de commandes, je veux hiberner jusqu’à ce que tout ce blanc aie fondu, je voulais faire une photo par jour pour un peu changer ce short diary mais j’ai oublié mon iPad, j’en ai quand même fait quelques-unes en rentrant, diane malade et restes d’hier pour moi qui ne passent pas trop

(un avion atterrit, la neige est bientôt là)

Mardi: pas envie de sortir dans le blizzard, heureusement pas de soucis de transport, mes collègues arrivent au compte-goutte, huit ans déjà – par une journée très froide – le printemps est arrivé quelques jours plus tard – le jour de l’enterrement, couture – la robe avance, soirée toute seule

(huit ans déjà)

Mercredi: écouter des disques – encore, avoir enfin l’entrevue avec le directeur et avoir l’impression de se retrouver face à un mur – mais avoir quand même l’impression d’avoir pu dire ce que je pensais, diane va mieux et on mange ensemble, Masterchef a recommencé sur la BBC – rien à voir avec la version française que je déteste

(être éblouie par le sommeil au matin)

Jeudi: réunion, musiques de film, yodel en tant que moyen pour atteindre dieu, curry indien, reader déchargé au moment où je veux lire – tanpis, je m’endors tout de suite de toutes façons

(mon bureau est sérieusement encombré)

Vendredi: annonce du nouveau directeur avec une petite surprise, réunion-jury, revoir des connaissances, odeurs d’encens mélangées à de l’essence – nausées, saumon et fèves, Gardener’s World

(le lapin crétin a décidé de jouer avec le fil de mon écran, ses amis observent)

Samedi: traîner sur le net plutôt que de faire des lessives, courses du w-e, prendre son courage à deux mains pour aller en ville, avoir de moins en moins envie de faire les magasins, acheter du tissu, du thé et des produits Rituals, steak-frites, The Walking Dead

(frites !!!)

Dimanche: faire les lessives et plier le linge – parce qu’il le faut bien, coudre les boutonnières mais ne plus avoir le courage de coudre les boutons (j’ai horreur de ça), recopier un patron, jouer, osso buco et tagliatelle fraîches, rattrapage de Masterchef

(un avant-goût, avec de jolies boutonnières mais sans boutons)