Le saut du varan

François Bizot, Le saut du varan: François Bizot est un anthropologue français spécialisé dans le bouddhisme du sud-est asiatique. Il a longtemps travaillé au Cambodge, où il été retenu en captivité en 1971 par les Khmers Rouges et interrogé par Douch, futur bourreau de la prison de Tuol Sleng à Phnom Penh. Son récit Le portail raconte ce passage de sa vie. Avec Le saut du varan, il s’est lancé dans le roman. Cela se passe toujours au Cambodge, en 1970. Le pays est troublé après le coup d’état de Lon Nol et la région d’Angkor est le lieu d’une guérilla entre troupes gouvernementales, Vietnamiens et Khmers Rouges. Une jeune fille cambodgienne est trouvée morte, éviscérée, dans la région. Comme l’affaire pourrait prendre un tour politique, un inspecteur Français, Boni, mène l’enquête. A Siem Reap, il rencontre Rénot, l’ethnologue, qui lui servira de guide. Drôle de personnage, ce Rénot ! Un bon vivant, atteint du syndrome de Tourette, et à la recherche d’une civilisation cachée, originelle. Les deux hommes s’enfonceront dans la jungle pour chercher des réponses… Au départ, l’écriture assez recherchée, pleine de descriptions précises, mêlée d’échanges verbaux beaucoup plus simples m’a un peu déconcertée mais très vite, je me suis prise au récit que j’ai finalement trouvé trop court ! Les ambiances sont très bien décrites et donnent l’impression d’un pays en déliquescence. Un livre à lire si comme moi, vous êtes intéressés par le Cambodge ou si vous aimez ce genre de récit qui se passe au fond de la jungle.

Book_RATING-35