Cahier d’un retour de Troie

Richard Brautigan, Cahier d’un retour de Troie: j’ai décidé d’attaquer la PAL “historique” en me disant que si après un cinquième du livre, je n’accroche pas, le livre peut être revendu. Et autant commencer par les plus fins ! Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda est la première victime: je pense que je n’ai pas l’état d’esprit pour le moment (ou à tout jamais) de m’imprégner du “réalisme magique sud-américain” (entre guillemets parce que c’est un grand fourre-tout pour moi et je ne sais même pas si on peut mettre ce récit dans cette catégorie). Le deuxième candidat était donc le Brautigan, dont j’ai lu l’intégralité ou presque au début des années 90. Un de ses romans m’a d’ailleurs valu une très bonne note à un examen de journalisme. En le reprenant, j’ai découvert que je l’avais déjà lu aux deux-tiers (d’ailleurs, je bloque quasi au même endroit) mais c’est surtout la redécouverte du signet qui m’a fait plaisir: c’est une carte postale envoyée par mon ami Denis de New York en 1997. Je compte le terminer cette fois-ci mais je peux d’ores et déjà dire que ce n’est pas son récit le plus intéressant, c’est plutôt un journal qui reprend diverses idées et situations qui lui passent par la tête, dans son style assez simple et naïf mais ce n’est certainement pas du même niveau que ses romans que j’ai adoré à l’époque. (terminé entretemps)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s