The map of lost memories

Kim Fay, The map of lost memories: trouver le roman idéal pour un voyage est toujours une tâche délicate. Il ne doit pas être trop long (sauf si c’est un séjour à la plage) ni trop ennuyeux; le sujet doit accrocher et donner envie de lire les pages suivantes. C’est en cherchant des livres sur le Cambodge que je suis tombée sur celui-ci. L’histoire se déroule dans les années 1920 entre Seattle, Shanghai, Saigon et le Cambodge. L’héroïne, Irene Blum, ne reçoit pas le poste tant convoité au musée archéologique de Seattle parce qu’elle est une femme. Elle redécouvre cependant dans des caisses ayant appartenu à son père une carte situant très exactement un temple khmer contenant des rouleaux en cuivre expliquant la chute des rois d’Angkor, qui est encore un mystère à cette époque. Elle s’embarque donc pour l’Asie, d’abord à Shanghai où elle cherche une partenaire pouvant l’aider dans ses recherches. Les rebondissements se suivent, parfois un peu trop même et on entre vite dans un roman d’aventures à la Indiana Jones. J’ai aimé les descriptions du Shanghai et Saigon de l’époque, emplis d’une atmosphère coloniale mais le récit tarde trop à en venir au fait, à la recherche des rouleaux en tant que tels. Disons que c’est un roman distrayant mais un peu léger.

Book_RATING-30

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s