Short diary of the week (VIII)

Lundi: nausées, plus que trois semaines, froid – même avec trois pulls dont un sur les jambes, réunion complètement anarchique mais efficace, fin du documentaire sur le surf, sur les big waves, l’iPad prend l’avion à Shanghai

Mardi: couture et découture, tomber dans la métro à cause d’un ptit con qui m’a bousculée avec une violence infinie, The Walking Dead, l’iPad est à Arnhem

Mercredi: l’iPad est à Liège, puis Bruxelles, courbatures, notamment au cou et à la jambe, apéro à une réunion, choix de séries, manger avec Etienne, parler de l’avenir, ventre tout rempli, s’énerver des explications à voix trop haute du voisin, l’iPad est coincé dans l’entrepôt, de plus en plus mal au cou et à la jambe à cause du ptit con, ne presque pas manger

Jeudi: vouloir terminer ce livre lu si lentement (mais avec plaisir) – plus que 50 pages, toujours suivre le tracking de l’iPad, se rendre compte qu’il n’y a eu que 6 minutes entre les statuts « out to delivery » et « delivered » (et non je n’habite pas à Brucargo), tenter de résoudre des problèmes de google docs partagés, déballer enfin la bestiole et la prendre en main

Vendredi: dernier jour de la semaine, baver devant un tissu à flamants roses, trouver l’après-midi bien longue, préparer un plat au saumon cru et concombres à l’aneth un peu bizarre – il manquait clairement quelque chose mais quoi ?, frustrations par rapport aux w-e trop courts et aux semaines trop longues, il est vraiment temps que je sois en vacances, configurer l’iPad et se disputer un peu

Samedi: fichu rhume qui me rend toute fatiguée, iPad tout configuré comme il faut, s’excuser de la dispute, couques au chocolat, métro, train – en retard, Gand, tram bondé qui pue le Chipito (sans Chipito en vue, ce qui était bien plus inquiétant), rendez-vous, soupeser les iPad, jolies boutiques: Zoot (chaussures et vêtements), Zsa Zsa Rouge et autres: Zeeman, Blokker, H&M, pluie, se décider d’aller quand même au Stoffenkamer, acheter le tissu aux flamants roses et un patron Colette, froid, attendre le train – en retard, long couloir sinistre de la Gare Centrale, se boucher le nez, métro, tiens, il ne pleut plus, cocon chaud de la maison, scampis selon la recette de ma maman (qui lui vient de sa soeur), s’endormir comme une masse devant Dark Shadows

Dimanche: re-couques au chocolat, mais des meilleures, de la bonne pâtisserie, tripoter la bestiole encore un peu, ramasser les feuilles tombées sur la pelouse et les déplacer sur les parterres, éventée, décalquage de patron, mini séance couture, bavarois au chocolat, un peu de goule vorace, la biche du dimanche, s’endormir devant Conan