Short diary of the week (V)

Lundi: tousser une partie de la nuit, mal réveillée, nausée à cause des transports en commun, froid, j’aurais dû sortir ma doudoune et mettre un pull en plus, ne pas réussir à se concentrer, toujours se poser des questions, attendre la fin de la journée pour des réponses, centre ville sous la pluie, repas thaï au Buddasia, bien mais rien de spécial, discuter, se mettre d’accord, tenter de trouver une date, rentrer avec une grosse boule d’angoisse, être super excitée en même temps, toux + vin + angoisses = insomnie

Mardi: fatigue, discuter de dates, avoir du mal à travailler, revoir la psy pour une dernière fois, avoir une crainte en appelant son papa qui est totalement enthousiaste en entendant le projet, le final de Hell on Wheels – enfin, dormir – bien

Mercredi: acheter deux tickets d’avions, excitation, avoir du mal à travailler, ne pas y croire vraiment, réunion assez horrible, oublier ces informations, douter de l’intérêt de ce journal, ne plus rien y écrire, passer quatre jours de congé en profitant de chaque moment

Dimanche: au soir, les angoisses par rapport au travail reviennent, après avoir été occultées pendant quelques jours, se distraire avec un film niais d’époque mais oh si joli, Neptune’s Daughter, (avec Esther Williams et Xavier Cugat, dans une scène d’exotica magnifique), pleurer dans le lit, ne plus vouloir aller travailler mais être coincée, ce n’est pas le moment de se retrouver au chômage, appréhender la semaine qui vient, appréhender le futur au travail, s’endormir quand même

(ça vous intéresse, ce journal ? je continue ?)

12 thoughts on “Short diary of the week (V)

  1. Oui ! J’aime lire tes short diaries, même si je ne commente pas toujours. Et je pense aussi que c’est utile pour toi, ça te permettra de mesurer le chemin parcouru si un jour tu relis ces notes.

    Bisous

  2. merci !
    et il y a en effet une partie utile pour moi, avec des constantes que je commence à remarquer, mes problèmes de sommeil en début de semaine notamment. Je n’ai jamais écrit de journal avant et ça me manque un peu. Le modèle blog et très résumé (inspiré en partie du Kiel’s Simple Diary) m’a permis de sauter le pas.

  3. Moi je demande, à quand un short diary avec seulement les bonnes choses de la semaines ? Celles qu’on veut retenir ?
    Et si tu nous parlais de ce film niais d’époque ? Je ne connais pas, ça donne envie🙂 !

  4. Parce que la vie n’est pas que faite de bonnes choses… et que justement écrire les négatives permet de mieux les évacuer et de m’en débarrasser, surtout quand je commence à voir les schémas.
    Je peux parler du film… demain peut-être ?

  5. La vie n’est pas faite que de bonnes choses, on est bien d’accord. Mais ce sont celles dont je veux me souvenir. Je crois que le renforcement positif est quelque chose qui marche, après reste à voir si tout le monde y est sensible😉.

  6. Cela fonctionne en effet: j’ai cru que je ne dormirais jamais cette nuit à cause de mes angoisses, et finalement mon sommeil a été meilleur que prévu. Mais comme la nouvelle semaine commence le lundi matin, je ne l’ai pas écrit ici😉
    Et j’écris aussi les bonnes choses, comme à Thessalonique. Il y a juste que celles de cette semaine ne m’ont pas vraiment marquées et que je n’ai pas écrit au jour le jour.

  7. La semaine suivante est entamée… il y aura peut-être des jours sans, disons que je ne vais pas me forcer à écrire tous les jours si l’inspiration ne vient pas.

  8. Moi aussi je l’aime bien même si je commente tard (je lis souvent le matin en prenant mon ptit déj’ et c’est un peu trop le rush pour me poser et bien répondre). En tous cas, me semble que j’ai trouvé pire angoissée que moi en ce qui concerne les départs🙂 T’inquiète nein hein. Une fois les valises posées là-bas, tout va bien!

  9. Ah mais ça va maintenant que la décision est prise ! J’ai beaucoup angoissé avant de la prendre. Et sans doute que quelques jours avant de partir je vais me remettre à angoisser un peu, surtout de peur d’oublier quelque chose.

    1. J’ai aussi l’angoisse d’oublier quelque chose à chaque fois🙂 Un chargeur de n’importe quoi, mon fond de teint, des papiers, etc. Bref, toujours quelque chose d’important ou de lourd à racheter sur place en sachant qu’on l’a chez soi ou les deux! Et ça, jusqu’à ce que je puisse déballer le tout, angoisse qui reste à plâner au fond quelque part. Angoisse débile n’empêche🙂

  10. je fais toujours des listes, des jours à l’avance, et ça aide. Le pire que j’ai oublié, c’est une chemise de nuit, ce qui n’était pas si grave finalement, un t-shirt ayant fait l’affaire.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s