Cambodia in december

La vie est parfois bizarre, pleine de tournants imprévus. Je ne m’avouais pas encore tout à fait vaincue mais je pensais que je ne partirais pas en vacances cette année, bien contre mon gré. Et puis à Thessalonique, j’ai revu Katrien et au cours d’un repas, l’idée est née de partir ensemble. Avant de rentrer en Belgique, nous en avons reparlé mais je n’y croyais pas vraiment. Je n’avais pas envie de partir sans mon amoureux et j’avais un peu peur de partir avec quelqu’un que je ne connais que très peu. Quand je suis rentrée, j’en ai parlé à diane qui m’a de suite poussée à saisir l’occasion, en me disant d’en profiter. J’ai encore réfléchi, sentant l’envie monter, monter… à tel point que même quand la décision n’était pas encore prise, je savais déjà que je partirais. Mais comme j’ai l’habitude de me mettre des obstacles à tout, il m’a fallu encore un peu de temps pour les détruire tous. Katrien et moi avons été manger ensemble pour nous mettre d’accord sur ce que nous voulions, et cela correspond en grande partie. La dernière embûche était la crainte de décevoir mon père parce que je ne serais pas rentrée pour fêter Noël (enfin, techniquement, oui, mais en plein décalage horaire). Son enthousiasme inattendu a fini par me convaincre. J’ai acheté deux tickets d’avion pour Phnom Penh ce matin.