1 year

Une semaine après la naissance de la petite fille, le couple la ramena à la maison, dans les quartiers verts près de Bruxelles. Posant le couffin sur la table de la salle à manger, ils se regardèrent. Le jeune père demanda: -« Qu’avons-nous fait ? ». La jeune mère se posait la même question. Ensemble, ils décidèrent qu’ils feraient pour le mieux et apporteraient tout leur amour à cette petite fille.

Les débuts furent difficiles: la petite fille n’aimait pas dormir et pleurait beaucoup. Le père l’entendait de loin quand il rentrait à la maison après une longue journée d’enseignement de la géographie et de l’histoire. La mère promenait inlassablement le landau dans le jardin. Au moindre arrêt, le bébé se remettait à pleurer.

Elle fut baptisée en septembre, un peu par convention. Les parents n’étaient pas pratiquants mais toute la famille était de tradition catholique. La petite pleura, hurla même quand l’eau froide fut renversée sur sa tête. Son oncle et sa tante furent nommé parrain et marraine, son deuxième prénom fut donné en souvenir de la première femme du père.

Après quelques mois, la mère dut retourner à son travail d’enseignante de l’autre côté de la ville. Elle mis la petite à la crèche mais fut malheureuse comme les pierres. Le bébé refusa de boire son lait après cette première journée de travail et recracha tout en représailles. Les jeunes parents cherchèrent une autre solution. Ils trouvèrent une gardienne, l’épouse d’un collègue du père. Elle s’occupa du bébé puis du jeune enfant jusqu’à son entrée à l’école primaire.

A un an, c’était déjà une grande fille aux bonnes joues rondes qui se tenait debout et qui commençait à marcher. Le début d’une grande période de curiosité: le cartable du père fut de nombreuses fois fouillé et à la plage, les voisins étaient bien plus passionnants !

9 réponses sur « 1 year »

  1. Je pense qu’une grande partie de notre génération a été baptisée par « pression familiale catholique », mes parents m’ont un jour dit que si c’était à refaire, ils ne le feraient pas, me laissant le choix plus tard…

    1. Mes parents sont restés dans le moule jusqu’au bout, mon père a dit qu’il ne voulait pas de messe d’enterrement mais quand même une cérémonie à l’église…

  2. Elle est chouette cette photo. Et j’aime beaucoup l’idée de ton post. Il faudrait que je fasse pareil mais j’ai plein d’années sans :o)

  3. J’ai tout trouvé jusqu’à mes 24 ans, après ça se corse. Je pense qu’il a des trous jusqu’à l’achat de mon premier appareil photo numérique, à environ 30 ans… Je me pencherai sur la question si un jour j’arrive là 😉

  4. Justement, j’ai hâte de te voir à l’adolescence 🙂 et je suis certaine que tu t’en sors très bien 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.