Richard Yates

Tao Lin, Richard Yates: annoncé par les Inrocks comme “le” roman de la nouvelle génération d’écrivains américains, j’ai espéré retrouver comme ils le disaient du Bret Easton Ellis ou du Jay McInerney. Rien à voir avec l’auteur Richard Yates, il est juste cité quelques fois dans le roman qui raconte la rencontre entre Dakota Fanning et Haley Joel Osment, leurs errements amoureux, leurs rencontres à New York ou dans le New Jersey. Après avoir lu les deux tiers, j’ai abandonné. Parce que cette histoire qui se répète, qui n’avance pas, qui est écrite sur un ton froid en phrases courtes comme des sms ou des phrases de chat, cette histoire n’est pas intéressante. Minimal et hypnotique dit la quatrième de couverture, oui, en effet, mais sans passion et absolument pas passionnant.

PS: j’ai donc un exemplaire à donner, si jamais quelqu’un veut se faire son idée…

2 thoughts on “Richard Yates

  1. J’en avais entendu parler aussi et j’étais curieuse, mais après l’avoir feuilleté en magasin j’ai très vite renoncé parce que le style lapidaire passe assez mal avec moi. Je vois que j’ai bien fait!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s