Right here, right now

J’avais trouvé un bon rythme de croisière dans l’écriture sur ce blog, mais ça s’est sérieusement ralenti ces dernières semaines. Je ne publie quasi plus que des articles sur les livres, que vous aimez, l’enquête le prouve. Mais elle dit aussi que vous aimez quand je parle de moi. Mais pour le moment, j’ai beaucoup de mal à parler de moi. Je me retrouve face à des gros nœuds que je n’arrive pas à défaire. Je suppose que je commence ma crise de la quarantaine, avec tout ce que ça implique. Des regrets, des craintes, des questions et aussi le retour en force de l’affaire « bébé ou pas bébé ». Est-ce que je ne dois pas au moins essayer ? Mes questions et angoisses sont quasi les mêmes que dans cet article de 2009. Est-ce que ce n’est pas juste une manière de cacher autre chose ? Je me pose plein de questions qui restent pour le moment sans réponse… En attendant donc, le rythme de publication restera sans doute encore un peu au ralenti.