Je hais le sport

Je hais le sport, j’ai été traumatisée par des profs de gym qui eux-mêmes étaient frustrés parce qu’ils n’avaient jamais été des stars olympiques et donc se défoulaient contre les moins bons. Moi donc. Je n’ai jamais réussi à faire la roue et à peine le poirier. Aux réunions de parents, le seul prof que voyait ma mère, c’était le prof de gym, pour l’engueuler. Pour dire qu’on ne mettait pas des 8/20 à une bonne élève, que c’était traumatisant de voir du rouge dans un bulletin parsemé de 16 et 18. Et puis cette obligation de jouer au basket ou au volley, avec des ballons trop durs et poussiéreux. Où le prof choisissait deux chefs d’équipe qui tour à tour choisissaient les participants. Qui était choisie en dernier ? Moi. Idéal pour la confiance en soi, surtout quand on n’en a déjà pas beaucoup. Mr Beka, Mme Aechten, si je vous rencontre aujourd’hui, je vous réserve encore une belle engueulade. Pour que vous compreniez le mal que vous m’avez fait.

J’aimais bien le badminton, mais c’était réservé au 3e trimestre, bref à 3-4 semaines sur l’année. J’aimais aussi la natation et l’aérobic ou la danse, mais on ne pratiquait pas ces sports à mon école. Une fois à l’université, je me suis inscrite à la salle de sport et j’ai un peu joué au badminton. Et après, j’ai suivi quelques cours de danse, contemporaine ou indienne.

Et depuis plus de 5 ans, rien. Je suis une grande difficile, je veux des cours près de la maison et qui soient juste après le travail (pas le vendredi), et pas trop chers, ce qui exclut la salle de sport (où je me sentirais de toutes façons super mal à l’aise avec ces filles et ces mecs super entraînés). La wii fit m’avait semblé une bonne idée mais ça parlait trop et j’ai vite abandonné. Faire quelques exercices prenait trop de temps. Une ou deux fois par an, j’ai fait du vélo, mais avec des résultats souvent catastrophiques. Parce qu’évidemment, ma condition physique est nulle, au point zéro.

A tel point que Coyote m’a ordonné de faire du sport, tout de suite, pour mon bien et ma santé. Le vélo me tente toujours mais la météo ne permet pas d’en faire toute l’année. J’ai finalement commandé hier un vélo d’appartement, suite aux conseils et encouragements d’un ami. Il sera livré jeudi.

J’espère être assidue, m’obliger à pédaler au moins 1/4 d’heure tous les jours (en lisant un bouquin !), plus le w-e. Peut-être aussi perdre les 4-5 kilos qui m’embêtent, m’assurer par la même occasion que je pourrai toujours mettre mes jolies robes l’année prochaine… Et me sentir mieux, il paraît que c’est un excellent antidépresseur !

Et vous, que faites-vous pour être en bonne condition physique ? Avez-vous trouvé la recette miracle ?

24 thoughts on “Je hais le sport

  1. Idéalement il te faudrait un peu de coaching pour que tes efforts ne soient pas inutiles. J’entend par là qu’il faut programmer une certaine progression dans tes exercices. Si tu as envie de commencer par 15 minutes tous les jours, soit mais l’endurance doit jouer. Tu es chez toi, tu dois pas avoir peur de transpirer. A terme tu devrais pouvoir faire 60-90 minutes de vélo, 2-3x par semaine, en progressant doucement dans la difficulté.
    N’hésites pas à bien te renseigner vis à vis des réglages de l’appareil pour l’utiliser convenablement, certains arrivent à se faire du mal sans le savoir.

  2. Merci pour ces conseils. Je tenterai de trouver des renseignements.
    Je me dis que 15 minutes par jour ne devrait pas me dégoûter trop vite, mais c’est clair que plus longtemps serait mieux. Et je compte bien, dès que j’ai un peu d’endurance, pouvoir enfourcher le vrai vélo et faire des ballades intéressantes avec diane.

  3. Toujours pas. J’ai repris un abonnement de sport (sans complexe par rapport aux bombasses) à la faveur d’un sursaut d’énergie, une éclaircie dans ma fatigue chronique qui m’a fait croire que tout était possible. ça a duré un mois. Je lutte pour le rentabiliser.
    J’aime la piscine, je pense que maintenant qu’il fait moins froid je vais y retourner plus souvent. Mais je suis très irrégulière.
    Le résultat: j’ai une (petite) condition mais aucun impact de longue durée sur mon bien-être ou mon poids.
    Peut-être qu’on devrait prendre exemple sur une des mes amies: elle n’a pas choisi de sport en particulier et pourtant elle bouge tout le temps. Elle va à la piscine avec une amie, puis teste la première séance d’un cours de danse africaine, profite d’une promo d’un mois dans une salle de sport, va courir un soir, accepte l’invitation d’un ami qui réserve un terrain pour le badminton, retourne au cours de danse africaine les semaines sans sport, etc… Pas de prise de tête ni de programme qui nous enchaîne, ça a l’air tellement simple quand je la regarde😀

  4. Et peut être essayer d’y trouver une satisfaction personnelle🙂

    Parce qu’en disant “je hais le sport mais je suis obligée” ça va pas être facile.
    J’en fais pas non plus, tu me diras, mais j’essaie de bouger, de rentrer à pied du boulot, d’aller marcher dans les bois.
    C’est pas grand chose, mais un début..

    1. L’idée est d’y trouver une satisfaction personnelle, c’est ce sur quoi a insisté l’ami qui m’a conseillé. Il disait qu’il ne pouvait plus s’en passer tant ça lui faisait du bien. J’espère arriver à ce point-là !

      En achetant un vélo d’appartement, je supprime aussi toutes les raisons qui me détournaient du sport: je dois y aller, c’est loin, c’est à une heure fixe… Là, il sera à disposition à tout moment et j’espère m’y tenir, me faire un programme. A priori, le modèle retient aussi les prestations et cela me poussera à faire mieux (modèle avec index de “bodyfat”). Je devrais peut-être poster ça quelque part, et demander vos encouragements😉

  5. Je déteste tout ce qui fait transpirer. D’abord parce que je suis maigre et que psychologiquement quand je transpire j’ai l’impression de perdre 3 kg et puis aussi parce que l’effort, moi, pffff…

    Du coup, Yoga et TaiChi sont mes amis ! Ca muscle, ça assouplit, c’est lié pour le TaiChi à une philosophie que j’adore, j’ai trouvé mes dadas, tu ne me verras jamais sur un vélo ailleurs qu’en Hollande ?! Et en vacances, dans ces pays ensoleillés où il fait bon vivre et ne rien faire, je nage…

    1. Je suis tentée aussi par yoga et taichi mais je n’ai jamais trouvé de cours à la bonne heure à côté de chez moi !
      En vacances aussi, je nage ! et je joue au ballon dans l’eau !

  6. Dis donc, j’ai mal posté mon commentaire moi ce matin !

    Oh ben finalement, mis à part mon petit nombril, je n’y disais pas grand chose de trop intéressant pour toi…

    Bonne chance pour la suite, c’est le principal !

  7. J’ai un vélo d’appartement à disposition. Il faut d’ailleurs que je m’y remettes. Ordre du pneumologue d’ailleurs.
    J’ai le même traumatisme que toi avec le sport à l’école, ajouté au fait que mes problèmes de santé m’interdisent un tas de choses et mes angoisses m’éloigne des cours de groupe. Le seul sport qui m’a plu c’était le Pilates… mais parce que c’était presque en cours particulier, à deux ou trois copines et une prof amie qui ne nous demandait pas cher. (Mais si tu voulais organiser ça, je connais une prof prête à donner cours à domicile, même en groupe, pour dans les 20 euros de l’heure qui peuvent donc être partagés.)
    Je fais donc régulièrement du vélo d’appartement. Lire en pédalant n’est pas top mais j’ai trouvé la parade : les séries ! Je me mets l’écran (ou le lecteur dvd portable) devant le vélo et je me fais des vidéos de série selon le timing. Je suis ainsi montée à 50 minutes par jour les bons jours. C’est ce que j’ai trouvé de plus supportable.
    Le truc c’est aussi d’augmenter la dureté du pédalage au fur et à mesure pour que ce soit vraiment efficace.

  8. Le Pilates me tentait aussi, mais pas de cours tout près, trop cher, toussa toussa. Donc je retiens ta proposition !
    Pour la lecture, on verra si ça fonctionne, sinon, comme tu dis, séries tv !

  9. Moi, je cours… Pas besoin d’un timing précis et pas cher, pas besoin d ‘être accompagnée. Je me fixe un objectif: genre une course de 10 kms dans trois mois (exemple le marathon de Marseille en relais) comme ça je suis un minimum motivée et je fais partie d’une équipe que je ne peux pas lâcher. Ensuite, je chausse mes baskets et je cours, pas trop d impératif, quand je me sens en forme ou envie de me vider la tête! Ce qui est bien c’est que tu peux commencer tout doucement, sans forcer, et après deux séances tu vois déjà les progrès que tu fais! Tu t étires bien après, et tu te sens tellement bien!! Faire du sport pour faire du sport, sans éprouver de plaisir, c’est dommage🙂 je te souhaite de trouver le sport qui te conviendra!

  10. Bienvenue !
    Pour courir, je ne me sens pas assez en forme… Une de mes dernières tentatives (il y a longtemps) s’est soldée par une sacrée chute de tension.
    Pour le moment, le vélo d’appartement me convient bien. Ce n’est pas encore l’amour fou, mais après une séance je me sens bien et ça me fait plaisir. Je passerai peut-être à autre chose plus tard.

  11. J’ai le même rapport que toi avec le sport. j’ai des difficultés respiratoires, peu de muscles et très peu d’endurance.J’ai de très mauvais souvenirs de l’école. J’étais aussi choisie parmis les derniers par les chefs d’équipe. Mon pire souvenir : en primaire, je devais avoir 7 ou 8 ans. La prof de sport nous avait alignés dans le préau selon notre classement. J’étais avant-dernière dans la longue file. encore aujourd’hui je me souviens duregard des camarades et je me demande comment la pro pouvait avoir fait part de tant de crueauté.
    J’ai néanmoins aussi de bons souvenirs. On a eu des intervenant qui nous ont fait découvrir des sports comme le golf, la boxe ou le rugby. Je préferais de loin le handball, seul sport où je me suis distinguée, au poste de defenseur avec ma taille, c’était très fun^^

    Aujourd’hui j’ai essayé d’intégrer le sport dans mon quotiden. Comme Sara, il y en a peu que je peux faire. J’avais pensé à la corde à sauter mais mon dos me le refuse, idem pour le roller que j’aimais beaucoup quand j’étais plus jeune.

    Au final jen’ai trouvé que 2 sports qui me conviennet : l’aquagym et la marche. Je peux marcher des heures et des heures, dans Paris c’est juste merveilleux. Quant à l’aquagym, je trouveça moins difficile que d’autres sports, j’ai le calypso à coté de chez moi, les cours ne sont pas chers et les profs très sympas. Chacune fait les exercices à son rythme et je n’ai pas l’impression d’être la nulle de service.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s