Mélancolie du rocker

Toby Litt, Mélancolie du rocker: encore un roman dont il ne faut pas lire la 4e de couverture ni même le titre en fait ! La version originale s’appelait tout simplement: I played the drums in a band called okay. Et c’est bien de cela qu’il s’agit: le narrateur, le batteur du groupe okay, raconte sa vie, comment son groupe a eu du succès, les tournées, l’enfermement en studio pour enregistrer un nouvel album, les problèmes de femmes et de drogue des autres membres du groupe, ses propres aventures… Le ton est assez neutre, l’histoire avance sans vraiment évoluer mais tout l’art de Toby Litt réside en sa manière de donner une image assez fidèle du monde du rock au travers de personnages fictifs. Je ne dirais pas que je suis entièrement enthousiaste après la lecture de ce roman mais j’ai passé un assez bon moment, reconnaissant le monde typique des groupes rock.