Baby leg

Brian Evenson, Baby leg: je lis tous les romans de Brian Evenson, je ne peux pas m’en empêcher. Et pourtant, j’ai parfois du mal avec ses histoires bizarres, très David Lyncheennes. Que dire de ce court roman (98 pages) ? Il commence avec un personnage qui a perdu la mémoire mais qui rêve d’une femme à la jambe de bébé. Et puis ? En dire plus, utiliser divers adjectifs décrivant le récit, dévoilerait trop. Je les ai au bout de ma langue, mais je les tairai. Ce roman est loin de la réalité et cela me dérange un peu mais je sais que je lirai le suivant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.